عربي   Français   English

 


  

L'Algérie réitère sa disponibilité à travailler avec toutes les parties maliennes pour surmonter la crise au Mali 25/04/2012

L'Algérie réitère sa disponibilité à travailler avec toutes les parties maliennes pour surmonter la crise au Mali

L'Algérie a réitéré son soutien aux autorités maliennes et sa disponibilité à accompagner toutes les parties maliennes pour les aider à surmonter la crise que traverse leur pays, par la voix du ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, M. Abdelkader MESSAHEL, qui s'exprimait à Addis Abeba.

"L'Algérie, qui se félicite du retour à l'ordre constitutionnel au Mali, réitère son soutien aux autorités et sa disponibilité à accompagner avec toutes les parties maliennes, comme elle l'a déjà fait par le passé, pour les aider à surmonter la crise que traverse le pays", a affirmé mardi M. MESSAHEL, lors de la réunion ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), consacrée à la situation politique et sécuritaire au Mali.

Il a, en outre, souligné que "l'Algérie suit avec préoccupation l'évolution de la crise au Mali".

Analysant les derniers développements intervenus dans ce pays, M. MESSAHEL a mis en relief la "nécessité pour les Maliens de prendre en charge le parachèvement
du processus de retour à l'ordre constitutionnel, de permettre à l'Etat malien d'exercer ses prérogatives régaliennes, de favoriser l'ouverture d'un dialogue entre le gouvernement et les rebelles du nord pour la satisfaction des revendications légitimes des populations qui vivent dans cette région, dans le respect de l'intégrité territoriale et de la souveraineté du pays, enfin la prise en charge du volet humanitaire".

S'agissant de la crise humanitaire sans précèdent que connaît le Mali, conséquence de la sécheresse et des affrontements armés, il a indiqué que l'Algérie a déjà octroyé une aide aux réfugiés maliens qui se trouvent sur les frontières entre les deux pays et qu'elle prépare actuellement, en coordination avec les organismes onusiens compétents et le gouvernement malien, l'envoi d'une aide supplémentaire aux populations du nord du mali et aux personnes qui ont trouvé refuge dans le sud du pays.

Le ministre délégué a, par ailleurs, rappelé que les pays du champ, qui ont mis en place des mécanismes de coopération politique, militaire et de renseignement, ont tenu une réunion au niveau ministériel, à Nouakchott le 8 avril, au cours de laquelle ils ont examiné la situation qui prévaut au Mali, et que d'autres réunions se tiendront dans les prochains jours.

M. MESSAHEL, rappelle-t-on, a dirigé la délégation algérienne aux travaux de la réunion ministérielle élargie du Conseil de paix et de sécurité de l'UA, consacrée à la situation au Mali.