عربي   Français   English

 


  

Algérie-GrandeBretagne: "volonté partagée" d'approfondir les relations bilatérales (M.MESSAHEL) 08/02/2012

 


Algérie-GrandeBretagne: "volonté partagée" d'approfondir les relations bilatérales (M.MESSAHEL) 


Le Ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, M. Abdelkader MESSAHEL, a fait part mercredi à Alger de la "volonté partagée" de l'Algérie et de la Grande-Bretagne d'approfondir leurs relations bilatérales. 


"Il y a une volonté partagée" de l'Algérie et de la Grande-Bretagne d'approfondir leurs relations bilatérales et les élargir à d'autres domaines, a déclaré M.MESSAHEL à la presse, à l'issue d'un entretien avec le Ministre d'Etat britannique chargé de l'énergie et du changement climatique, Lord Marland. 


Il a indiqué avoir eu, à cette occasion, un "large échange de vues sur les relations bilatérales, qu'elles soient dans les domaines économique, commercial ou politique", ajoutant que "les créneaux ont été identifiés et les perspectives existent" pour leur approfondissement. 


L'entretien a porté, en outre, sur la situation politique en Algérie, notamment en ce qui concerne les prochaines élections législatives, a-t-il ajouté, assurant que "tout est garanti pour la transparence de ces élections". 


M. MESSAHEL a fait part, également, de la tenue "probablement" début mars prochain à Londres, d'une réunion du Comité bilatéral algéro-britannique, qu'il préside avec son homologue britannique, M. Alistair Burt. 


Il a salué la tenue de ce genre de rencontre qui se tiennent par alternances à Alger et à Londres, ce qui, a-t-il dit, "nous permettent d'approfondir le dialogue et d'approfondir aussi nos échanges sur les questions qui nous intéressent". 


Pour sa part, le Ministre d'Etat britannique, Lord Marland, a mis en exergue les "excellentes relations" qu'entretiennent les deux pays, expliquant que sa visite en Algérie a pour objectif d'explorer de nouveaux domaines de coopération entre les deux pays. 


Il a souligné dans ce cadre que l'Algérie est un "pays important" pour la Grande-Bretagne, en particulier dans le domaine du commerce et de l'énergie, affirmant qu'"avec plus de travail et de coopération nous pourrons être de meilleurs partenaires à l'avenir". 


Les entretiens entre les deux parties ont, par ailleurs, été mis à profit pour procéder à un échange de vues sur "les perspectives régionales notamment les relations entre l'Algérie et ses voisins le Maroc, la Tunisie et la Libye", a fait savoir M. MESSAHEL. 


"Dans ce cadre là, j'ai exposé au Ministre que nous sommes dans une dynamique de renforcement de ces relations", a précisé M. Messahel, ajoutant avoir abordé également la situation en Syrie, en expliquant la position de l'Algérie qui appuie la démarche arabe pour la recherche d'une solution à cette crise. 


Lord Marland, effectue une visite de deux jours en Algérie, avec au programme des entretiens avec de hauts responsables du gouvernement notamment sur les moyens de promouvoir davantage la coopération bilatérale en matière de commerce et d'investissements dans le secteur de l'énergie. 


Cette visite fait suite à celles effectuées ces derniers mois en Algérie par des responsables britanniques de haut niveau dont le Ministre des Affaires Etrangères M. William Hague, et Lord Howell, Ministre délégué aux Affaires Etrangères, ainsi qu'une délégation parlementaire en janvier conduite par Lord Risby.