عربي   Français   English

 


  

Clôture de la 6ème session du Comité bilatéral algéro-britannique 09/03/2012

 


Clôture de la 6ème session du Comité bilatéral algéro-britannique 


La 6ème session du Comité bilatéral algéro-britannique s’est achevée vendredi à Londres à l'issue de deux jours de travaux présidés par M. Abdelkader MESSAHEL, Ministre Délégué Chargé des Affaires Maghrébines et Africaines et M. Alistair Burt, Ministre britannique en charge du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord. 

Au cours de cette session, les deux parties ont évalué les progrès accomplis depuis la tenue de la précédente réunion en avril 2011 à Alger, ainsi que les possibilités de développer davantage la coopération bilatérale, conformément à la volonté exprimée par les deux gouvernements. 

La coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme a pris une part importante des travaux, le Royaume-Uni considérant l'Algérie comme un partenaire "stratégique" dans ce secteur. 

M. MESSAHEL a mis en exergue une "convergence totale" entre l'Algérie et le Royaume-Uni dans le domaine de la lutte antiterroriste, notamment les aspects liés au refus de versement des rançons, ainsi qu'au financement du terrorisme. 

Il a mis en relief le bon niveau de coopération entre les deux pays en matière de lutte antiterroriste relevant, à cet égard, que la situation dans la région du Sahel a été largement évoquée au cours de cette rencontre. 

Par ailleurs, il s'est félicité des résultats de cette session, notamment la volonté affichée par les deux pays d'aller de l'avant et approfondir les relations bilatérales à tous les niveaux, mettant en relief le caractère "franc, chaleureux et amical" qui a marqué les entretiens entre les deux parties. 

Les deux pays ont convenu, en outre, de mettre en relief les opportunités d'affaires dans différents secteurs pour promouvoir les investissements et mettre en place un partenariat sur la base du principe "gagnant gagnant". 

Il a été relevé que l'Algérie, de par la position centrale qu'elle occupe dans la région, possède un marché à "fort potentiel" et les hommes d'affaires britanniques sont en train de prendre conscience de ce potentiel. 

A ce propos, il convient de rappeler qu'un grand nombre de délégations commerciales se sont rendues en Algérie notamment au cours de l'année dernière, sous l'égide du Conseil d'affaires algéro britannique. 

De plus, la coopération tend aujourd'hui à s'élargir à d'autres secteurs à l'instar du tourisme, de l'agriculture, de l'industrie, de l'éducation et de la formation. 

Le volume des échanges commerciaux entre l'Algérie et le Royaume-Uni a augmenté de 96% en 2011 par rapport à 2010. 

Les exportations de l'Algérie vers le Royaume-Uni ont enregistré une hausse de 111% au cours de la même période. 

En valeur, le montant des échanges entre les deux pays a atteint deux milliards de livres sterling (2,2 mds d'euros) au cours de 2011, les hydrocarbures constituant l'essentiel de ces exportations. Ce montant a triplé depuis 2006.