عربي   Français   English

 


  

Ouverture dimanche à Dakar du Forum social mondial avec la participation de l’Algérie 06/02/2011

 

 


Ouverture dimanche à Dakar du Forum social mondial avec la participation de l’Algérie 


La 11ème édition du Forum social mondial (FSM) s’ouvre dimanche à Dakar avec la participation de l’Algérie qui sera représentée par des délégués venus d’horizons divers. 

La délégation algérienne prendra part à plusieurs panels de discussions inscrits à l’ordre du jour du forum dont le coup d’envoi officiel sera donné après une grande marche à travers les principales artères de la capitale sénégalaise pour s’arrêter à l’université, lieu de cette manifestation mondiale. 

Des communications de qualité seront présentées par le mouvement associatif et social algérien, traitant notamment des alternatives à proposer pour faire face à "la crise du capitalisme et des civilisations", à la faveur des six jours que durera le FSM. 
En plus des interventions de spécialistes du Conseil national économique et social (CNES), la participation algérienne sera soutenue par la présence de l’Union nationale des femmes algériennes (UNFA), l’Associations des femmes cadres algériennes pour la revalorisation et l’élargissement de l’encadrement féminin (AFCARE) et la Fédération nationale de la protection de l’environnement (FNPE). 

Des délégués issus de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme (CNCPPDH) et l’Organisation nationale des victimes du terrorisme (ONVT) sont déjà arrivés à Dakar. 

Lors de ce grand rassemblement mondial aux enjeux "politiques, économiques et sociaux", la Fondation nationale de la promotion de la santé et le développement de la recherche (FOREM) aura une riche activité, à l’instar de l’Association pour la réflexion d’échanges et d’actions pour l’environnement et le développement (AREA-ED) ainsi que l’Association nationale femmes et développement rural (ANFEDR). 

La délégation algérienne comprend également des représentants du Forum algérien pour la citoyenneté et la modernité (FACM) et de l’Association nationale de soutien aux enfants en difficulté et en institutions (ANSEDI). 

Selon les organisateurs, l’essentiel des interventions mettront l’accent sur les aspects liés à "la construction d’un ordre mondial basé sur la paix, la justice et la sécurité humaine, le droit et l’éthique". 

"L’objectif et de participer à la construction d’une société humaine fondée sur des principes et des valeurs communs de dignité, d’égalité entre tous les êtres humains", a-t-on notamment indiqué. 

Plusieurs personnalités sont invitées à ce forum. Il s’agit notamment de l’ex-président brésilien Lula Da Silva, des présidents du Venezuela, Hugo Chaves, de Bolivie Evo Morales, de Guinée Alpha Condé et du Bénin Yayi Boni, le président de la Commission africaine, M. Jean Ping, et de la première secrétaire du Parti socialiste français, Mme Martine Aubry. 

Plus de 50 mille participants ont annoncé leur participation au forum à l’occasion duquel douze thèmes ont été retenus. Ainsi, sur la base du principe qu’"un autre monde est possible", un plaidoyer sera fait en vue de contribuer, par la réflexion collective, à l’avènement d’"un monde débarrassé des valeurs et des structures du capitalisme".