عربي   Français   English

 


  

COMMUNIQUE FINAL de la CONFERENCE DE HAUT NIVEAU SUR LE PARTENARIAT DANS LES DOMAINES DE LA SECURITEET DU DEVELOPPEMENT ENTRE LES PAYS DU CHAMPET LES PARTENAIRES EXTRA-REGIONAUX 08/09/2011

 

COMMUNIQUE FINAL de la CONFERENCE DE HAUT NIVEAU SUR LE PARTENARIAT DANS LES DOMAINES DE LA SECURITEET DU DEVELOPPEMENT ENTRE LES PAYS DU CHAMPET LES PARTENAIRES EXTRA-REGIONAUX 


Alger, 07 - 08 Septembre 2011 

A l’initiative des pays du champ (Algérie – Mali – Mauritanie – Niger), lors de leur réunion ministérielle tenue à Bamako le 20 mai 2011, une Conférence de haut niveau sur le partenariat dans les domaines de la sécurité et du développement entre ces pays et les partenaires extra-régionaux s’est tenue à Alger les 07 et 08 septembre 2011. 

Les pays du champ ont participé à la Conférence à un niveau ministériel, aux côtés de délégués de haut niveau des partenaires extra-régionaux, représentant des pays, institutions des Nations Unies, organisations régionales et bailleurs de fonds. 

L’objectif assigné à la conférence est de dégager une vision commune du partenariat entre les pays du champ et leurs partenaires extra-régionaux pour contribuer à la mise en œuvre de la stratégie régionale unifiée arrêtée lors des Conférences d’Alger en 2010 et de Bamako en 2011. 

La Conférence s’est réunie en séances plénières consacrées aux thèmes de la lutte antiterroriste, la lutte contre le crime transnational organisé et le développement. 

Les participants se sont félicités de la tenue de cette conférence sur le partenariat, qui est la première du genre de par son format, et qui s’inscrit dans le cadre de la coopération internationale impulsée par l’engagement de la Communauté des Nations à éradiquer les fléaux du terrorisme et du crime transnational organisé, et à créer les conditions d’un développement durable. 

Ils ont procédé à un large échange de vues, d’analyses et d’évaluations sur les questions du terrorisme, du crime transnational organisé et du sous-développement. 

Ils ont relevé à cet égard que le développement économique et social et la sécurité constituent un binôme indissociable. 

Les représentants des pays du champ ont exposé leur stratégie régionale, fondée sur une vision commune, des principes directeurs et des mécanismes de coopération adaptés, et ont convenu de la nécessité d’engagements supplémentaires et davantage d’actions coordonnées. 

Les partenaires extra-régionaux se sont félicités de la pertinence de cette stratégie et ont relevé l’importance de sa contribution à la mise en place d’une coopération régionale indispensable à la sécurité et au développement. 

Les participants se sont félicités de la volonté des pays du champ de s’approprier les questions cruciales de la sécurité et du développement dans leur région, et ont déclaré souscrire à ce principe. Ils ont salué leur détermination à assumer leurs responsabilités nationales, régionales et internationales à cet égard. 

Ils ont convenu que les offres de partenariat et de coopération ont pour vocation à correspondre prioritairement aux besoins des pays de la région, tels que définis par eux-mêmes. 

Les pays de la région ont présenté les axes principaux du contenu du partenariat qui doit porter, en priorité, sur la formation et le renforcement des capacités, la fourniture d’équipements, l’échange de renseignements et le développement. 

Les partenaires ont exposé leurs stratégies et approches pour le Sahel dans les domaines de la sécurité et du développement, qui comportent des axes et des créneaux de coopération, de nature à appuyer les efforts collectifs entrepris au niveau de la région. 

Les pays du champ se sont félicités de la manifestation de solidarité qu’expriment ces stratégies et approches. 

Les participants ont convenu de la nécessité de créer des synergies et des complémentarités entre les stratégies et approches existantes sur la sécurité et le développement au Sahel, dans le but de conférer plus d’efficacité et de cohérence à la coopération entre les pays du champ et leurs partenaires. 

Les pays de la région ont exprimé leur préoccupation face au phénomène du paiement des rançons aux groupes terroristes preneurs d’otages qui constituent une source majeure de financement du terrorisme. 

Les partenaires ont réaffirmé l’importance qu’ils attachent au tarissement de toutes les sources de financement du terrorisme et au renforcement des mécanismes internationaux pour réaliser cet objectif crucial. 

Les participants ont examiné les différents aspects du crime transnational organisé et ont convenu que la lutte contre ce fléau et ses connexions avec le terrorisme appelle une action urgente et déterminée et exige une coopération intensifiée au plan régional et international. 

Ils ont également relevé l’importance du développement et de l’amélioration des conditions de vie des populations, notamment dans les zones enclavées et déshéritées, et ont convenu de la nécessité d’y consacrer les moyens nécessaires et d’appuyer les efforts entrepris à cet égard par les pays de la région. 

Les participants ont condamné avec vigueur l’attentat terroriste contre l’Académie militaire Interarmes de Cherchell survenu le 26 août 2011 et ont exprimé au peuple et au Gouvernement algériens leurs condoléances les plus attristées. 

Ils ont également exprimé au Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire, Son excellence Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, au Gouvernement et au peuple algériens leurs sincères remerciements pour l’accueil chaleureux qui leur a été réservé et l’hospitalité généreuse dont ils ont été entourés. 

Les pays du champ ont souligné l’importance de la poursuite du dialogue avec leurs partenaires et ont convenu de la tenue dans six mois dans une autre capitale des pays du champ de la prochaine réunion de Haut Niveau.