عربي   Français   English

 


  

Le Ministre des Affaires Etrangères en visite de travail au Royaume hachémite de Jordanie 06/03/2022

 

 



En sa qualité d'Envoyé spécial du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l'étranger, M. Ramtane Lamamra a effectué une visite de travail au Royaume hachémite jordanien frère dans le cadre des efforts visant à consolider les relations de fraternité et de coopération entre les deux pays et promouvoir le rythme de concertation autour des questions régionales et internationales d'intérêt commun.

A cette occasion, M. Lamamra a été reçu à Basman Palace par le souverain jordanien, Abdallah II Ibn Al-Hussein à qui il a remis un message du président de la République, Abdelmadjid Tebboune et lui transmis ses salutations fraternelles et ses  vœux les meilleurs à l'occasion du centenaire du Royaume hachémite jordanien frère.      

Le souverain jordanien Abdallah II a chargé, à son tour, M. Lamamra de transmettre ses sincères salutations et vœux de santé à son frère le président Abdelmadjid Tebboune et au peuple algérien, davantage de progrès et de prospérité.

La rencontre a constitué une opportunité pour passer en revue les relations fraternelles séculaires entre les deux pays et peuples frères et les perspectives de les renforcer, et échanger les vues sur les développements de la situation sur la scène internationale et ses répercussions éventuelles sur la région arabe, et ce dans la perspective du sommet arabe qu'abritera l'Algérie l'année en cours.

Le ministre a eu également des entretiens avec son homologue jordanien, Ayman Hussein Abdullah Al-Safadi, portant sur les moyens susceptibles de conférer une grande impulsion aux relations de coopération entre les deux pays à la lumière des prochaines échéances bilatérales notamment la 9e session de la Commission mixte de coopération économique.

Les deux ministres ont convenu de l'importance de mener une évaluation globale de l'ensemble des conventions bilatérales et étudier la possibilité de renforcer et d'adapter le cadre juridique afin d'encourager les échanges commerciaux et les investissements entre les deux pays.

Sur le plan international et régional, les deux parties ont mis l'accent sur la nécessité de renforcer la cadence de concertation et de coordination politique entre les diplomaties des deux pays, et convenu de la nécessité d'un texte juridique à ce sujet qui sera signé prochainement.