عربي   Français   English

 


  

ONU-AG: les efforts de l'Algérie pour la consolidation de la paix et la sécurité dans le voisinage salués 26/09/2021

 

 

 

 


A la veille de la clôture des travaux de l'Assemblée Générale (AG) des Nations Unies, M. Lamamra a été reçu par le SG de l'ONU, Antonio Guterres, avant de procéder à la tenue d'une série de rencontres bilatérales avec ses homologues syrien, mauritanien, iranien, égyptien, nicaraguayen, indien et namibien.

Le chef de la diplomatie algérienne a tenu par ailleurs une rencontre avec les membres de la délégation algérienne aux Nations Unies, afin de "les encourager à poursuivre leur travail avec professionnalisme et un haut sens de patriotisme pour défendre les intérêts suprêmes de la nation, en concrétisation des hautes instructions du président de la République visant à renforcer la place de l'Algérie en tant que pays influent sur les scènes régionale et internationale".

Au menu des discussions avec ses homologues, figurent les derniers développements au niveau régional et international, les efforts de l'Algérie pour consolider la paix et la sécurité dans son voisinage particulièrement en Libye, au Mali, dans la région Sahelo-saharienne, mais également ses positions de principe et constantes en faveur des causes de libération en Palestine et au Sahara occidental.

Les efforts déployés par l'Algérie dans ce contexte lui ont été hautement salués, notamment par le Secrétaire général de l'ONU, M. Antonio Gutéress qui a mis en avant dans un communiqué rendu public à l'issue de la séance de travail avec M. Lamamra, "les efforts continus de l'Algérie en faveur de la paix et de la stabilité en Afrique du Nord et dans la région du Sahel, soulignant son soutien total à ses efforts et initiatives".

Dans ce cadre, le chef de la diplomatie algérienne a eu des entretiens avec le ministre syrien des Affaires étrangères, Fayçal Al-Mokdad, autour des relations fraternelles unissant les deux pays et les moyens à même de réactiver les mécanismes de coopération bilatérale, la situation dans le Moyen-Orient et les perspectives de relance de l'action arabe commune.

Avec son homologue mauritanien, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, M. Lamamra a abordé les principaux développements aux niveaux maghrébin et continental, les relations fraternelles privilégiées entre les deux pays et peuples frères, les voies et moyens à même de les renforcer, ainsi que sur les échanges de visites au plus haut niveau". Il a été également convenu d'accélérer la cadence des préparatifs en vue de la visite en Algérie et dans les meilleurs délais du président Mohamed Ould El-Ghazanaoui, à l'invitation de son homologue, M. Abdelmadjid Tebboune.

Le ministre a eu également, en marge de la 76e session de l'AG de l'ONU, des entretiens avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, portant essentiellement sur les voies et moyens permettant de renforcer les relations entre les deux pays et de tirer parti des possibilités et opportunités offertes des deux côtés pour promouvoir la coopération économique, ainsi que sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun.

M. Lamamra s'est entretenu avec le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Chokri sur les relations bilatérales et l'attachement des deux parties à les hisser pour concrétiser les aspirations des deux peuples frères. Les deux parties se sont concertées sur les principales questions soulevées au niveau de la Ligue arabe et de l'Union africaine (UA).

La coopération bilatérale et les perspectives de son élargissement à tous les niveaux au service des intérêts communs a été au centre d'une rencontre entre M. Lamamra et le ministre des Affaires étrangères de la République du Nicaragua. Les deux parties ont discuté de questions régionales et internationales d'intérêt commun pour renforcer le consensus sur les positions des deux pays qui appuient les objectifs et principes de la Charte des Nations Unies ainsi que les questions justes à travers le monde.

Les débats avec le ministre des Affaires étrangère de l'Inde ont porté essentiellement sur les relations entre les deux pays et les voies de leur renforcement, notamment dans le domaine économique, en préparation des prochaines échéances bilatérales. Ils ont également échangé les vues sur plusieurs questions internationales et régionales, particulièrement celles inscrites à l'ordre du jour du Conseil de sécurité, l'Inde étant un membre non permanent.

Les entretiens de M. Lamamra avec la chef de la diplomatie de Namibie, Netumbo Nandi-Ndaitwah, qualifiés de constructifs, ont porté essentiellement sur les relations bilatérales, la situation régionale outre les principales questions évoquées au niveau de l'Union africaine (UA). Les deux parties ont exprimé leur satisfaction quant au niveau remarquable des relations bilatérales marquées par un appui mutuel et une convergence des positions à l'égard des questions régionales et internationales.