عربي   Français   English

 


  

Le Ministre des Affaires Etrangères tient des consultations avec le Commissaire de l’UA Adeoye 01/09/2021

 

 

 


Le Ministre des Affaires étrangères et de la   Communauté nationale à l'étranger, M. Ramtane Lamamra, s'est entretenu mercredi à Alger avec le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l'Union africaine (UA), M. Bankole Adeoye, avec lequel il a passé en revue différentes questions africaines notamment la situation en Libye et au Sahel. 

Dans une déclaration à la presse à l'issue de cet entretien, le chef du CPS de l'UA s'est félicité des discussions productives qu'il a eu avec M. Lamamra, louant "l'engagement formidable et le rôle du gouvernement algérien" dans l'instauration de la paix et la sécurité dans le continent. 

M. Adeoye a indiqué que son deuxième entretien avec M. Lamamra a constitué l'occasion de "reprendre les discussions sur les développements dans la région, au Sahel, en Libye et en Mozambique", en plus d'évoquer les thématiques de "la gouvernance politique et de la démocratie dans le continent". 

Le chef du CPS a remercié le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et le ministre M. Ramtane Lamamra pour avoir permis aux pays voisins et aux représentants de l'ONU, de l'Union africaine et de la Ligue arabe de se "rencontrer et de discuter de la question libyenne et ce dans l'intérêt des Libyens, de l'Afrique du Nord et du reste du continent". 

Il s'est également félicité de l'initiative panafricaine de M. Lamamra visant à rétablir la paix et à tenir des élections en Libye, mettant par ailleurs en exergue le rôle que l'Algérie continue de jouer en matière de promotion de la paix, de la sécurité et de la stabilité sur la base des objectifs de développement durable contenus dans l'agenda 2063 de l'Union africaine. 

Se réjouissant de certains développements positifs en matière de démocratie dans le continent, le Commissaire à la paix et la sécurité de  l'UA, a appelé les pays membres de l'UA à continuer à dialoguer et à s'engager pour faire face aux différents défis au Mali, en Somalie, en Libye et en Gambie.