عربي   Français   English

 


  

Déclaration finale Réunion ministérielle des Pays voisins de la Libye Alger, les 30-31 août 2021 31/08/2021

 

 


1. À l'initiative de la République Algérienne Démocratique et Populaire, une réunion ministérielle des pays voisins de la Libye s'est tenue, à Alger, les 30 et 31 août 2021.

2. Présidée par S.E Ramtane LAMAMRA, Ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger de la République Algérienne Démocratique et Populaire, cette réunion a connu la participationdes Ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye:
- S.E SamehShoukry, Ministre des Affaires étrangères de la République Arabe d'Egypte ;
- S.E Chérif MahamatZene, Ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et des Tchadiens à l'étranger de la République du Tchad ;
- S.E HassoumiMassaoudou, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de la République du Niger ;
- S.E. Dr.Maryam Al-Sadiq Al-Mahdi, Ministre des Affaires étrangères de la République du Soudan ;
- S.E. Othman Jerandi, Ministre des Affaires étrangères, des Migrations et des Tunisiens de l'étranger, de la République tunisienne.
- S.E Najla El Mangoush, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la Libye.

3.Ont également pris part à cette rencontre :
- S.E Ahmed AboulGheit, Secrétaire Général de la Ligue des États Arabes ;
- S.E Ján Kubiš, Envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Libye ;
- S.E Jean-Claude GAKOSSO, Ministre des Affaires étrangères, de la Francophonie et des Congolais de l'étranger,  de la République du Congo, et ;
- S.E Ambassadeur BankoleAdeoye, Commissaire de l'Union Africaine aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité.

4.Les Ministres et les Chefs de délégations ont été reçus en audience par le Président de la République, MonsieurAbdelmadjid TEBBOUNE, auquel ils ont présenté un exposé sur les résultats des travaux de cette rencontre, qui s’est déroulée dans un climat de fraternité et de coopération.Ils ont tenuà lui exprimer, à cette occasion,leur haute appréciation et immense gratitude pour tous les efforts que l'Algérie n’a cessé de déployer afin d’asseoir les bases du dialogue entre les frères libyens, ainsi que pour ses hautes orientations pour la poursuite de ces efforts et l’intensification de la coordination afin deles aider à parvenir à une solution politique, garantissant le rétablissement de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans ce pays frère.

5. Les Ministres ont passé en revue la situation en Libye et ses implications sur la région, tout en explorant les voies et moyens à même de permettre aux pays voisins d’apporter un soutien efficace aux efforts, en cours sous les auspices des Nations Unies, visantà appuyer un processus politique à même de mettre fin aux différends et de préserver la sécurité et la stabilité de tous les pays voisins.

6. Les Ministres ont réaffirmé leur attachement aux conclusions des conférences de Berlin 1 et 2 et ont réitéré leur ferme engagementau respect de la souveraineté et à la préservation de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale de l'Etat libyen. Ils ont, en outre, réaffirmé leur rejet total de toute forme d'ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Libye, tout en condamnant la poursuite de la fourniture d'armes et de mercenaires aux entités armées,en violation flagrante de l'embargo décrété par les Nations Uniessur les armes, de même que les tentatives délibérées de diviser les Libyensen vue de saper tous les efforts visant à résoudre la crise libyenne.

7. Les Ministres ont de nouveau réaffirmé le rôle central du mécanisme des pays voisins dans le soutien au processus libyen mené sous les auspices des Nations Unies, en soulignant l’importance de la concertation au seindu Forum de dialogue politique libyen, ainsi que la mise en place d’une coordination entre le comité militaire conjoint « 5+5» et les pays voisins au sujet du retrait des mercenaires et des forces étrangères via un mécanisme efficace et opérationnel entre la partie libyenne et les pays voisins.
8.Les Ministres ont souligné la nécessité d’accorder une attention particulière aux impacts de la crise en Libye sur les pays voisins du sud libyen et l’impératif d’œuvrer à les associer dans toutes les réunions régionales et internationales consacréesau règlement decette crise.

9.Les Ministres ont souligné l'importance de renforcer davantage la coordination, l’harmonisation et la complémentarité des efforts consentis par l'ONU, l'UA, la LEA et l'UE, en étroite collaboration avec les pays voisins, afin d’éviter la duplication des efforts aboutissant àdes processus concurrents.

10.Les Ministres se sont félicités de l'amélioration de la situation en Libye, marquée par la cessation des hostilités et la formation d’une autorité intérimaire représentée par le Conseil présidentiel et le gouvernement d'unité nationale approuvé par la Chambre des Représentants.Ils ont, également, salué la réouverture récente de la route côtière reliant l'Est et l'Ouest de la Libye.

11. Les Ministres ont souligné la nécessité urgente de promouvoir les mesures de confiance afin de créer un climat propice au succès des élections. Ils ontégalement insisté sur l'importance cruciale d’une réconciliation nationale inclusive, globale et crédible, dans le cadre des effortsde l'Union africaineen collaboration avec les pays voisins de la Libye. À cette fin, ils se sont félicités des démarches annoncées et qui seront entreprises dans un avenir proche par le Comité de haut niveau de l'UA sur la Libye et par la Commission de l'UA afin d'ouvrir la voie à l’organisation d'une Conférence de réconciliation inter-libyenne, en coordination avec les pays voisins.

12. Les Ministres ont souligné l'importance de la mise en œuvre effective des principales priorités de la feuille de route convenue, concernant l’organisation des élections à la date prévue, conformément aux dispositions de la résolution du CSNU 2570, et des conclusions de la conférence Berlin-II ainsi que de la feuille de route du Forum de dialogue politique libyen (LPDF) ; le retrait des forces étrangères, des combattants et des mercenaires étrangers ; la réunification del’institutionmilitaire; et la réconciliation nationale.Ils ont rappelé que les institutions libyennes compétentessont tenues de préparer la plateforme juridique et constitutionnelle pour l’organisation des élections.
13. Les Ministres ont appelé au retrait de toutes les forces étrangères, des combattants étrangers et des mercenaires, conformément à la résolution 2570 du CSNU et tel queprévupar l'Accord de cessez-le-feu permanent. Ils ont souligné la nécessité d'associer pleinement les pays voisins de la Libye dans toutes les discussions et/ou processus qui seront entrepris dans ce cadre.
14. Les Ministres ont également appelé à activer l'accord quadripartite entre la Libye et les pays de son voisinage du Sud pour sécuriser les frontières communes.

15.Les Ministres sont convenusde coordonnerleurs efforts collectifs avec toutes les parties libyennes pour mettre fin à la crise en Libye, conformément au processus onusien. À cet effet, ils ont décidé de :
Entreprendre une visite ministérielle en Libye pour exprimer leur pleine solidarité avec le peuple libyen frèreet pour menerdes discussions avec toutes les parties libyennes dans le but d'évaluer le processus politique devant aboutirà la tenue des élections prévues à la fin de l’année en cours ;

Soutenir l'initiative libyenne pour la stabilité du pays, dans le cadre de l’application des résolutions du CS/ONU 2570 et 2571 et les conclusions des Conférences de Berlin 1 et 2 ; la coordination des efforts ; et la tenue de rencontres consultatives avant les futurs échéancesinitiées par la partie libyenne.

Intensifier les contacts avec tous les acteurs externes concernés dans le but d’affirmer l’importance de la solution politique comme unique solution pacifique viable à la crise en Libye ;

Réactiver les Comités Politique et Sécurité, présidées respectivement par l'Egypte et l'Algérie, en définissantles thèmes et les questions relevant de leurs compétences. Les deux Comités doivent se réunir dans les plus brefs délais.

16. Les Ministres se sont félicités de la proposition de la République Arabe d'Égypte d'accueillir la prochaine réunion ministérielle des pays voisins de la Libye, dont la date sera déterminée ultérieurement d’un commun accord.

A l’issue des travaux, les Ministres et les Chefs de délégations ont tenu à exprimer au Président, au gouvernement et au peuple algériens, leurs vifs remerciements et haute appréciation pour la louable initiative de tenir cette rencontre, ainsi que pour l’accueil chaleureux et les conditions de sa réussite.