عربي   Français   English

 


  

Le Ministre mauritanien des Affaires étrangères se félicite du soutien "permanent" de l'Algérie 04/04/2021

 

 

 

 


Le Ministre mauritanien des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens à l'étranger, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed s'est félicité, dimanche, du soutien "permanent" de l'Algérie à la République islamique de Mauritanie, affirmant que les relations bilatérales étaient au "beau fixe".

Dans une déclaration à la presse au terme de l'audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le ministre mauritanien a affirmé avoir transmis "au président Tebboune, au peuple et au Gouvernement algériens, un message d'estime, de considération et de respect pour le soutien permanent et constant à la Mauritanie", ajoutant que les relations entre l'Algérie et la Mauritanie" sont au beau fixe ces dernières années".

Evoquant le "grand" échange que connaissent ces relations aux plans culturel et commercial, le ministre mauritanien s'est félicité de la zone de passage entre les deux pays et du mémorandum d'entente portant création du Comité frontalier bilatéral algéro-mauritanien, signé récemment entre les ministres de l'Intérieur des deux Etats.

M. Ismail Ould Cheikh Ahmed s'est également félicité du soutien apporté par l'Algérie à son pays, suite à la propagation de la pandémie de Covid-19, à travers la mission médicale dépêchée en Mauritanie, mais aussi aux volets de la Formation professionnelle et de l'Enseignement supérieur, voire même dans le domaine sécuritaire. "En vérité, je ne peux énumérer le soutien qu'apporte l'Algérie à la Mauritanie", a-t-il ajouté dans ce sens.

Le Chef de la diplomatie mauritanienne a également indiqué que le Président Tebboune l'avait chargé de transmettre un message à son homologue mauritanien, dans lequel il lui fait part de sa disponibilité à œuvrer au raffermissement de ces relations", ajoutant que M. Tebboune avait émis des orientations à l'adresse des deux ministres algérien et mauritanien des Affaires étrangères, en vue d'effectuer des visites mutuelles à l'effet de "développer ces relations".