عربي   Français   English

 


  

M. Lamamra s'entretient à Tunis avec le Secrétaire Général de l’ONU 30/03/2019

 




Le vice-Premier ministre, Ministre des Affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra s'est entretenu, samedi 30 mars à Tunis en marge du Sommet Arabe, avec le Secrétaire général de l'ONU, M.Antonio Guterres.

M. Lamamra a exprimé lors de cette rencontre "l'appui total et le soutien de l'Algérie aux efforts onusiens visant le règlement des crises et des conflits", se félicitant, à cet égard, de l'importance du rôle de l'ONU et des efforts consentis à l'effet d'instaurer la paix et la sécurité, notamment au Sahel, en Libye, en Syrie ainsi qu'au Yémen, en faisant prévaloir les solutions politiques dans la concrétisation de la concorde et de la réconciliation nationales".

Le Vice-Premier Ministre a appelé, dans ce cadre, à la poursuite des efforts onusiens "en vue de parvenir à une solution rapide et escomptée pour la crise libyenne, notamment à travers une préparation optimale pour la réussite de la Conférence de Ghadames qui devra réunir l'ensemble des parties libyennes".

Après avoir évoqué les défis auxquels fait face la cause palestinienne, M. Lamamra a mis en avant "l'impératif de mobilisation des efforts de la communauté internationale pour relancer le processus de paix et mettre fin au conflit palestino-israélien sur la base de la solution des deux Etats, une solution devant aboutir à l'instauration de l'Etat palestinien libre avec El-Qods pour capitale". Il a mis l'accent, en outre, sur la nécessité de préserver et de protéger le mandat de l'UNRWA et de garantir l'assistance au peuple palestinien frère.

Par ailleurs, le Ministre des Affaires étrangères a réaffirmé la position "inébranlable" de l'Algérie qui considère le Golan syrien comme "territoire arabe occupé, conformément aux résolutions de la légalité internationale, notamment la résolution 497 de 1981 et la charte onusienne interdisant l'accaparement des territoires par la force. Il a appelé également au respect de la légalité internationale notamment par les pays ayant une grande responsabilité dans la préservation de la paix et de la stabilité à l'échelle internationale".

Dans ce contexte, les deux parties ont passé en revue les conclusions de la seconde table ronde sur le Sahara Occidental sous l'égide de l'ONU, tenue dernièrement à Genève sous la présidence de l'Envoyé personnel du SG de l'ONU, Horst Kohler.

Concernant la situation en Algérie, M. Lamamra a réaffirmé qu'il s'agit d'un "tournant décisif dans l'histoire de l'Algérie", estimant que le peuple algérien "est en mesure de tracer son chemin vers un avenir prometteur en toute liberté et responsabilité dans le cadre du consensus national, la sécurité et la stabilité s'attachant à ce que le principe de non-ingérence dans ses affaires internes soit respecté par la communauté internationale".