عربي   Français   English

 


  

Forum économique mondial : « la démarche de paix en Algérie a été soutenue par la mise en œuvre d’une politique globale de déradicalisation » Abdelkader Messahel 22/01/2019

 

 

 

 



Dans son intervention au Forum de Davos, le Ministre des Affaires étrangères M. Abdelkader Messahel a souligné que la démarche de paix en Algérie a été soutenue par la mise en œuvre d’une politique de dé-radicalisation axée sur la promotion du référent religieux national, à savoir l’Islam modéré du juste milieu, la protection des composantes de l’identité nationale –Islam, arabité et amazighité – de toute exploitation, la lutte contre le discours extrémiste et sectaire, et la lutte permanente et structurelle contre les facteurs de marginalisation, d’exclusion ou de stigmatisation politiques, économiques, culturelles, sociales ou encore contre l’injustice sociale ».

Cette politique a trouvé, a poursuivi M. le Ministre, « son expression concrète à travers tous les programmes et stratégies de développement menés par l’État dans les différents domaines d’activité et s’est faite avec l’implication des institutions publiques, des organisations citoyennes de la société civile, du secteur économique public et privé et surtout des citoyens ». 

Le Ministre des Affaires étrangères a, dans ce cadre, rappelé les résultats engrangés grâce à cette politique, notamment le nombre insignifiant des combattants terroristes étrangers algériens.

Il a également rappelé que l’Algérie compte aujourd’hui parmi les pays les plus sûrs et les plus stables au monde, un fait que l’institut Gallup de Washington l’a affirmé el classant l’Algérie au septième rang mondial dans ses rapports pour 2016 et 2017. 

Le Ministre des Affaires étrangères a également souligné que l’Algérie consolide ces acquis par la promotion des principes et valeurs du vivre ensemble en paix, notamment à travers son initiative au sein de l’Assemblée générale des Nations Unies qui a conduit à la proclamation et pour la première fois, de la journée du 16 mai de chaque année « Journée Internationale du vivre ensemble en Paix» (A/RES/72/130).

Cette résolution vient donner une nouvelle dimension à la volonté résolue de la communauté internationale de préserver les générations futures du fléau de la guerre. Elle véhicule des valeurs dans lesquelles l’Algérie  croit profondément et investi beaucoup. « Il s’agit de la tolérance, du respect de la différence et de la diversité, du dialogue et la compréhension entre les hommes et les peuples. A ce titre, mon pays a été honoré d’accueillir la cérémonie de béatification de 19 religieux chrétiens au mois de décembre dernier. J’aimerais souligner qu’elle est première du genre dans un pays musulman, et qu’elle constitue un fort message de reconnaissance de la tolérance qui distingue l’Algérie et son peuple » a précisé M. Abdelkader Messahel. 

Le Ministre Abdelkader Messahel a ajouté que « face à ces valeurs, il est très légitime de voir dans la remarquable montée de la xénophobie et l’islamophobie, dans certaines sociétés, des facteurs qui menacent l’harmonie et la cohésion sociale et portent atteinte aux droits et à la dignité de segments entiers, facteurs que les pays touchés et la communauté internationale se doivent de combattre institutionnellement et sur le long terme ».