عربي   Français   English

 


  

Dialogue des 5+5 : « La situation actuelle en mer Méditerranée conforte malheureusement l’idée d'une mer ligne de fracture » (M.Messahel). 18/01/2019

 

 




Dans son allocution à la 15ème Conférence des Ministres des Affaires étrangères du Dialogue des 5+5, le Ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel a souligné que « La présente situation en mer Méditerranée conforte malheureusement toujours l’idée d'une mer ligne de fracture en raison des tensions et crises qui y persistent, aggravées par les disparités entre une rive nord riche et prospère et une rive sud qui aspire légitimement au développement à travers notamment l’appui de ses partenaires du nord ».

Cette situation a engendré, a ajouté M. le Ministre « d’autres facteurs d’instabilité dans la région qui fait face à une crise migratoire sans précédent, au terrorisme et au crime organisé qui prennent malheureusement de nouvelles formes toujours plus complexes.

« Les évolutions enregistrées ces dernières années en Méditerranée, ont une nouvelle fois attesté de la pertinence et de la viabilité de l’approche et de la  perception de l’Algérie sur ce que devrait être l'architecture de paix, de sécurité et de développement de cette partie particulièrement sensible du monde » a souligné le Ministre des Affaires étrangères qui a marqué « l’attachement de l'Algérie à sa politique de non-ingérence dans les affaires internes des autres pays en plaidant toujours en faveur du dialogue et de la concertation comme approches idoines et durables de règlement des conflits en dehors de toute ingérence étrangère et en favorisant l’appropriation des processus de sortie de crise par les pays concernés ».

Abdelkader Messahel a souligné, à cet égard, que l’Algérie, de par sa conviction de l’indivisibilité de la sécurité et du développement dans la région, adopte « une politique méditerranéenne axée principalement sur le bon voisinage et la contribution constructive vise l’instauration d’un espace de paix, de sécurité et de stabilité ainsi que de prospérité partagée dans notre région ».