عربي   Français   English

 


  

M. MESSAHEL évoque avec M. de Kerkove la lutte antiterroriste et le développement dans la région du Sahel 19/06/2011

 

 

M. MESSAHEL évoque avec M. de Kerkove la lutte antiterroriste et le développement dans la région du Sahel 

Le ministre délégué chargé des Affaires africaines et maghrébines, M. Abdelkader MESSAHEL a évoqué dimanche à Alger avec le coordonnateur de l'Union européenne (UE) pour la lutte contre le terrorisme, M. Gilles de Kerkove, la coopération antiterroriste et le développement dans la région du Sahel. 

Dans une déclaration à l'issue des entretiens, M. MESSAHEL a indiqué que cette visite "entre dans le cadre du dialogue continu entre l'Algérie et l'Union européenne dans le domaine de la lutte contre le terrorisme". 

Cette importante délégation" est à Alger, pour "présenter la stratégie mise en place par l'UE sur la lutte antiterroriste dans la région du Sahel. 

Les entretiens ont porté également sur la réunion prévue en septembre prochain à Alger, entre les pays du Sahel (Algérie, Mali, Mauritanie, Niger) et leurs partenaires extra-régionaux, dont l'UE, sur la coopération antiterroriste, a ajouté M. MESSAHEL. 

Le développement de la région, est également à l'ordre du jour de cette rencontre car la sécurité et le développement sont liés. 

"Nous avons (donc) discuté de la situation dans le Sahel et échangé nos points de vues sur les défis auxquels est confrontée cette région, à savoir la lutte contre le terrorisme, la lutte contre la criminalité organisée, et le développement", a expliqué M. MESSAHEL, relevant les "convergences" qui existent avec l'UE sur ces questions. 

Il a rappelé, à cet égard, que l'UE a un "rôle important" dans le partenariat avec les pays de la région en matière de lutte contre le terrorisme et le développement, exprimant son souhait que "ce partenariat se consolidera" davantage. 

Outre le partenariat dans le domaine sécuritaire, M. MESSAHEL a insisté sur la question du développement de la région, soulignant qu'"on ne peut pas imaginer un développement sans sécurité et il n y'aura pas de sécurité sans développement". Il s'agit là d'éléments fondamentaux pour que la région retrouve la paix et la stabilité, a-t-il dit. 

De son côté, M. de Kerkove, a indiqué avoir abordé avec M. MESSAHEL, la situation au Sahel et les différents défis auxquels sont confrontés les pays de la région, notamment les problèmes de "terrorisme, la criminalité organisée, et le sous développement". 

"Nous pensons qu'il y a un lien intrinsèque entre sécurité et développement", a-t-il dit. 

Il souligné, outre le partenariat dans le domaine sécuritaire, avec le "développement des capacités" des pays de la région, la nécessité de "trouver des perspectives de développement, et aider les jeunes à trouver des alternatives au crime organisé, au grand trafic et au terrorisme". 

Il a fait part, à cette occasion, du souhait de l'UE d' "être encore plus présente pour développer des perspectives économiques et sociales" dans ces pays. 

A cet effet, M. de Kerkove a indiqué avoir exploré avec M. MESSAHEL les moyens de travailler ensemble et de renforcer le partenariat, et discuté des initiatives prises par l'Algérie pour faire face aux problèmes de la région, ainsi que de la réunion de septembre.