عربي   Français   English

 


  

Crash de l'avion militaire: Solidarité internationale et nationale avec les familles des victimes 12/04/2018

 


Les réactions de sympathie et de compassion internationales et nationales se sont poursuivies pour la deuxième journée consécutive, avec les familles des victimes du crash de l'avion militaire de l'Armée nationale populaire (ANP), survenu mercredi matin, dans le  périmètre de la base militaire aérienne de Boufarik (Blida), faisant 257 morts, dont 10 membres de l'équipage. 

A cet effet, le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit a présenté "ses sincères condoléances à la République algérienne, peuple et gouvernement, priant Dieux Tout-Puissant d'accorder aux familles patience et courage". 

Dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères, l'Egypte a exprimé "ses condoléances les plus attristées et ses sentiments de compassion avec les familles des victimes", soulignant le "soutien de l'Egypte, peuple et gouvernement, au gouvernement et au  peuple frère  algériens dans cette dure épreuve". 

L'Egypte a rappelé les "relations historiques qui lient les deux peuples égyptien et algérien", se disant convaincu que le peuple algérien frère sera en mesure de surmonter cette épreuve". 

Pour sa part, le grand mufti d'Egypte a adressé "ses sincères condoléances et ses sentiments de compassion à l'Algérie, peuple et gouvernement, ainsi qu'aux familles des victimes du crash, implorant Dieu Tout-Puissant de les entourer de sa miséricorde et d'assister leurs proches". 
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a exprimé ses sentiments de compassion et de sympathie avec l'Algérie et les familles des victimes". 

Dans un communiqué, le Conseil national algérien des Droits de l'Homme a écrit: "Suite à cette pénible tragédie qui a frappé notre cher pays, nous implorons Dieu Tout-Puissant d'accorder sa sainte miséricorde aux martyrs du devoir et de les accueillir dans son vaste paradis aux côtés des fidèles et des pieux". 

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika avait décrété un deuil de trois jours à partir de mercredi, suite au crash de l'avion. Le Chef de l'Etat a également instruit l'organisation vendredi de la prière de l'absent, à la mémoire des victimes.