عربي   Français   English

 


  

Algérie-Danemark: M. Messahel appelle au développement des relations économiques bilatérales 06/03/2018

 


Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader  Messahel, a appelé mardi à Alger au développement des relations économiques  et commerciales entre l'Algérie et le Danemark, en vue de les hisser au  niveau des relations politiques excellentes et satisfaisantes qui lient les  deux pays. 

"Au moment où les relations politiques et d'amitié qui lient l'Algérie et  le Danemark sont excellentes et satisfaisantes, les relations commerciales  et économiques demeurent modestes et méritent, sans doute, d'être développées et approfondies, un objectif réalisable, eu égard à la grande  complémentarité entre les économies des deux pays", a estimé M. Messahel  dans une allocution à l'ouverture des travaux du Forum des hommes d'affaires algéro-danois, coprésidé avec le ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelsen. 

Le chef de la diplomatie algérienne a souligné que la présence d'un grand nombre d'hommes d'affaires danois et algériens représentant différents secteurs économiques et industriels à cette réunion, dénote de "la volonté commune des deux pays de renforcer les relations économiques et  industrielles". 

Cette rencontre met en avant une vision commune quant à la nécessité de  conférer aux relations d'amitié bilatérales un nouveau contenu et une  densité qui reposent sur le volume des échanges et investissements durables pour bénéficier pleinement des ressources considérables et des moyens  qu'offrent les deux pays, a ajouté M. Messahel. 

Le chef de la diplomatie algérienne a salué l'organisation du Forum qu'il a coprésidé avec le ministre danois des AE, soulignant qu'il "contribuera, sans aucun doute, à l'établissement d'un nouveau partenariat entre l'Algérie et le Danemark" à travers l'implication effective des hommes d'affaires et des secteurs privé et public. 

"L'économie danoise connaît une grande dynamique et un progrès notable, notamment en matière d'échange commercial et d'investissements partout dans le monde. La réputation du Danemark dans les domaines des sciences et des technologies va au-delà du continent européen, ce qui lui a permis  d'intégrer le commerce mondial et de réserver une place de choix à ses exportations", a-t-il soutenu.  
"Outre son ouverture économique sur l'Europe, le Monde Arabe et l'Afrique, l'Algérie recèle différentes potentialités et capacités économiques ", a affirmé le ministre. 

"Je tiens à saluer la décision judicieuse et positive prise en mai 2017 pour la réouverture de l'ambassade du Danemark à  Alger, une démarche que le Gouvernement algérien estime réellement la valeur", a dit M. Messahel. 

Et d'ajouter "nous avons la profonde conviction que cette démarche contribuera résolument , à court terme, au renforcement de notre dialogue politique et à la consolidation de la coopération bilatérale dans les domaines économique et commercial".   
Il a indiqué, dans ce sillage, que "la redynamisation de nos relations économique et commerciale constitue l'une de nos priorités actuelles".

Le chef de la diplomatie a fait savoir que "les deux Gouvernements sont  animés par une forte volonté et sont prêts à baliser la voie pour multiplier les opportunités de travail et de partenariat, principal objectif de ce forum". 
A ce propos, le ministre a rappelé qu'en dépit de la crise économique  internationale ayant impacté notre pays, ces dernières années et la baisse  de nos exportations, l'Algérie suit, sous la direction éclairée du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, une politique visant essentiellement à préserver le niveau de coopération internationale notamment avec ses partenaires au sein de l'Union Européenne (UE)". 

"Au moment où il a été décidé de restreindre les importations notamment en ce qui concerne les produits facultatifs, en vue de préserver le niveau actuel de l'appareil de la production économique, l'Algérie a opté, en premier lieu, pour l'encouragement du partenariat et des projets communs, comme orientation politique majeure", a expliqué le ministre. 

"Nous appelons nos partenaires dont le Danemark à venir produire en Algérie pour ensuite commercialiser et exporter ensemble", a-t-il estimé, considérant que "le lancement mardi du projet Novonordisk-Saidal annonce un avenir commun marqué par l'amitié et la coopération entre les deux pays". 

M. Messahel a dit qu'il était profondément convaincu que le partenariat  danois, avec ses opportunités commerciales, est capable de s'intégrer dans  ce domaine et de hisser le niveau de coopération économique et bilatérale". 

"Ce forum est le premier jalon pour l'établissement e relations  économiques et commerciales exemplaires entre les deux pays", a-t-il conclu