عربي   Français   English

 


  

Réunion de la Commission mixte algéro-saoudienne durant le 1e trimestre de l'année 2018 à Ryadh 21/12/2017


Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader  Messahel a annoncé, jeudi à Alger, la tenue de la Commission mixte  algéro-saoudienne durant le 1er trimestre de l'année 2018 à Ryadh", mettant  l'accent sur la volonté des deux pays de renforcer les relations  bilatérales dans divers domaines. 
  
"L'année prochaine connaitra d'importants rendez-vous à même de renforcer  davantage les relations bilatérales dont la tenue de la Commission mixte  algéro-saoudienne à Ryadh durant le 1er trimestre 2018", a déclaré M.  Messahel à la presse à l'issue de son entretien avec le président du  Conseil saoudien de la Choura, Abdallah Ben Mohammad Ben Ibrahim Al-Cheikh. 

Il a indiqué, à ce propos, que "les relations entre les deux pays sont  privilégiées dans divers domaines et nous sommes appelés, sur instructions  du président de la République, Abdelaziz Bouteflika et le serviteur des  Lieux saints, le Roi Salmane à œuvrer ensemble à leur renforcement". 

M. Messahel a salué, dans ce cens, "le rôle de la diplomatie  parlementaire" dans le rapprochement entre les deux pays, et qui sera  concrétisée dans le cadre de la commission d'amitié parlementaire Algérie-Arabie Saoudite. 

 L'entretien a été également une occasion pour aborder les facilités  d'investissement et les mesures prises par l'Algérie en la matière, a-t-il  ajouté, soulignant que l'Arabie Saoudite avait exprimé ces derniers mois  "un intérêt à l'investissement en Algérie". 
Il a été question, en outre, de la situation dans la région arabe,  notamment dans les pays confrontés à de conflits et de la réaffirmation de  la politique de l'Algérien fondée sur la non ingérence dans les affaires  internes des pays, le bon voisinage et l'encouragement du règlement  politique, a encore indiqué M. Messahel. 

Concernant la situation en Syrie, au Yémen et en Libye, le chef de la  diplomatie algérienne a insisté sur "l'importance de favoriser la solution  politique" des crises prévalant dans ces pays pour assurer à leurs peuples  stabilité et développement.  
Cette rencontre, qui a permis un échange des vues et des expériences sur  les phénomènes du terrorisme et de l'extrémisme violent, a été l'occasion  pour M. Messahel d'exposer à son hôte l'expérience algérienne en la  matière. 

Pour sa part, le président du conseil saoudien de la choura a réaffirmé la  volonté des deux pays de promouvoir les relations bilatérales, thème de son  entretien avec M. Messahel qui a donné un aperçu sur le développement et la  croissance en Algérie. 
Il a souligné, en outre, le rôle que peuvent jouer le parlement algérien  et le conseil saoudien de la choura dans le renforcement des relations  bilatérales. 

Le responsable saoudien a évoqué aussi les situations que connait la  Nation arabo-musulmane qui aurait dû être, a-t-il dit, "un modèle aux  autres Etats".