عربي   Français   English

 


  

Algérie-Guinée: la commission mixte marque une nouvelle étape dans le renforcement de la coopération bilatérale (Messahel) 05/12/2017


Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader  Messahel, a qualifié mardi soir à Alger, les résultats de la 3ème  commission mixte algéro-guinéenne de "nouvelle étape" dans le renforcement  de la coopération bilatérale. 

"Les résultats auxquels nous sommes parvenus au cours de cette 3ème  session de la commission mixte marquent, de toute évidence, une nouvelle  étape qualitative dans le renforcement de notre coopération", a indiqué M. Messahel dans une allocution à la clôture de cette commission.
 
Il a précisé que ces résultats "traduisent la volonté commune des deux  pays de donner une orientation concrète et pragmatique aux relations  algéro-guinéennes qui doivent désormais s’inscrire dans la réalisation de  projets concrets et mutuellement bénéfiques au service du bien-être de nos  populations". 

"Cette ferme volonté de nos deux pays se reflète également à travers la  mise en place d’un mécanisme de suivi qui sera chargé de veiller à la bonne  application des décisions prises et à la mise en oeuvre effective des  engagements auxquels nous sommes parvenus et des projets que nous  identifions", a ajouté M. Messahel. 

Il a fait remarquer que "ce n’est qu’à travers une application effective  des décisions auxquelles nous sommes parvenus que nous serons en mesure de  conférer une nouvelle dynamique à notre coopération", se disant   "convaincu" d’un apport "considérable" (de la part des experts de la  commission mixte) pour l’approfondissement et la densification de la  coopération algéro-guinéenne. 

Au plan politique, M. Messahel a affirmé que les nombreux créneaux de  coopération qui ont été identifiés, "répondent à l’engagement commun des deux pays de donner à leur coopération une dimension exemplaire". 
"Les discussion que nous avons eues ont permis de raffermir la  concertation politique entre nos deux pays", a souligné M. Messahel, se  félicitant aussi de "la convergence des analyses et des positions des deux  parties sur bon nombre de questions régionales et internationales". 

De son coté, le ministre guinéen des Affaires étrangères, Mamady Touré, a  affirmé que cette commission mixte "a reflété les excellentes 
relations  d’amitié et de solidarité qui unissent les deux pays", ajoutant que cette  rencontre de deux jours "a permis aussi d'explorer es voies et moyens  susceptibles d’intensifier la coopération et d’instaurer entre l’Algérie et  la Guinée un partenariat exemplaire". 
"L’esprit de fraternité et d’entente qui a marqué nos travaux constitue un  atout précieux et une motivation supplémentaire qui favoriseront la  consolidation des relations dans les domaines ayant fait l’objet d’accord",  a soutenu le ministre guinéen. 

Pour M. Touré, "la reprise réussie des concertations officielles entre les  deux pays après une longue période de léthargie, est le signe tangible de  la volonté commune de revivifier la commission mixte, ce bel instrument de  coopération bilatérale".  
"Notre ambition est de promouvoir l’unité du continent africain, promouvoir l’intégration entre les Etats et les valeurs démocratiques, notre devoir est de mener une lutte implacable contre le terrorisme et les  organisations criminelles", a-t-il conclu.