عربي   Français   English

 


  

M. Messahel reçoit le Secrétaire d'Etat au MAE et du commerce de la Hongrie 04/12/2017



Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader  Messahel, a reçu lundi à Alger le secrétaire d'Etat au ministère des  Affaires étrangères et du commerce de la Hongrie, Csaba Balogh, à la veille  de la tenue de la 2ème session de la Commission économique mixte  algéro-hongroise. 
S'exprimant dans une déclaration à la presse, au terme de son entretien  avec M. Messahel, le responsable hongrois a souligné les "relations  amicales" liant depuis longtemps la Hongrie et l'Algérie.  

"Je suis venu en Algérie pour la tenue, demain, de la 2ème session de la  Commission économique mixte algéro-hongroise. Pendant les discussions, nous  avons passé en revue les relations bilatérales entre la Hongrie et  l'Algérie.  Nous étions d'accord sur le fait que les liens entre nos deux  pays sont des relations amicales depuis très longtemps". 

M. Balogh a, toutefois, souligné que dans les années 1990, "les deux pays  étaient confrontés à des processus qui faisaient en sorte que nous avons  négligé un peu cette amitié", ajoutant que "notre devoir aujourd'hui c'est  de faire revivre cette amitié entre les deux pays et renforcer (les liens)  par des relations politiques, économiques et ainsi que par les relations  entres les professionnels des deux pays".
 
M. Balogh a, dans le même contexte, relevé que la politique étrangères  des deux pays "a les mêmes principes de bases". 
"Pour nous la sécurité et la souveraineté nationale sont très importantes.  

Les relations basées sur l'égalité des partenaires sont également très  importantes. C'est tout à fait naturelle que nous souhaitons bâtir nos  relations bilatérales sur ces mêmes principes", a-t-il soutenu. 

M. Balogh a également indiqué que "nous avons échangé sur les  transformations au sein de nos deux sociétés (algérienne et hongroise), et  nous avons observé des parallèles. Nous sommes d'accord sur le fait qu'il  serait utile d'échanger encore plus souvent sur ces expériences et  apprendre des expériences des uns et des autres".
 
Le responsable hongrois a, en outre, indiqué que la rencontre a été une  occasion de procéder à un échange sur "nos deux régions respectives", avant  d'ajouté, dans le même ordre d'idées, que "nous avons informé le ministre  sur le présent, les défis et l'avenir de la région de l'Europe centrale". 

"J'ai attiré son attention (du ministre) sur la région de l'Europe  centrale qui se développe le plus rapidement au sein de l'Union  Européenne", a-t-il conclu.