عربي   Français   English

 


  

L'Algérie et l'Italie soulignent l'impératif d'une concertation "régulière" pour juguler le fléau de la migration 02/12/2017

 

 

 



Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader  Messahel, et son homologue italien, Angelino Alfano ont souligné  "l’impératif" d’une concertation "régulière" entre les deux pays en vue de  juguler le fléau de la migration qui "continue de mettre en péril la vie de  milliers de personnes".

Cette position commune a été dégagée, au terme de l'entretien entre M.  Messahel et son homologue italien, M. Alfano, tenu en marge de sa  participation à la troisième édition de la Conférence internationale Rome "Mediterranean dialogues", qui se déroule à Rome du 30 novembre au 2  décembre. 

Les deux ministres des Affaires étrangères ont évoqué la situation dans la  région méditerranéenne, marquée par des défis communs, en premier lieu la  migration. 

L'entretien a permis également aux deux ministres d’aborder "l’état et les  perspectives de la coopération entre l’Algérie et l’Italie, en renouvelant l’engagement des deux pays à la renforcer davantage". 

Ils ont, dans le même cadre, abordé la situation en Libye en soulignant  "la nécessité d’accompagner les efforts des Nations unies en vue de hâter  la sortie de crise dans ce pays voisin".  

Les deux chefs de la diplomatie des deux pays ont abordé aussi la  situation générale dans la zone du Sahel en soulignant "l’urgence qu’il y a  de trouver un règlement de la crise libyenne qui aura certainement un  impact positif sur la zone sahélo-saharienne".   

M. Messahel a également abordé avec son homologue italien "d’autres  questions internationales d’intérêt commun, au premier rang desquelles la  lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent", ajoutant que le ministre italien a, à cet égard,  "demandé de faire bénéficier son pays de l’expérience algérienne en la  matière en particulier pour ce qui est des politiques globales de  déradicalisation".