عربي   Français   English

 


  

M. Ouyahia s’entretient à Abidjan avec le président de la Commission de l’Union africaine 30/11/2017

 

 



Le Premier ministre Ahmed Ouyahia en sa qualité de représentant du président de la République Abdelaziz Bouteflika au  sommet Union africaine (UA)-Union européenne (UE) qui se déroule à Abidjan, s’est entretenu jeudi avec le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat. 

Le président de la Commission a, d’emblée, souligné que le choix porté sur l’Algérie et le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour coordonner l’action de l’Union africaine pour la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, s’appuie sur l’expérience pionnière de l’Algérie dans ce domaine et l’efficacité de sa politique globale de déradicalisation, ajoutant que c'est "une politique qui doit servir d’exemple à tous les pays africains confrontés au fléau du terrorisme". 

Il a, par ailleurs, félicité l’Algérie et le Président Bouteflika pour les efforts menés jusque là dans le cadre de la fonction de coordination des efforts de l'UA dans le domaine de la prévention et de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. 

L’entretien a également permis d’aborder d’autres questions africaines inscrites à l’Agenda de l’UA, notamment l’état de la paix et de la sécurité dans la région de l’Afrique du Nord et la zone sahélo-saharienne, la réforme structurelle de l’Union et le financement de l’Organisation panafricaine, de même que les partenariats de l’UA avec l’Union européenne ainsi qu’avec les autres partenaires stratégiques ont aussi été abordés. 

Pour sa part, M. Ouyahia a réitéré l’engagement de l’Algérie à poursuivre son action active au sein de l’Union africaine, afin de contribuer, comme elle l’a toujours fait, au renforcement de l’Union africaine et à améliorer continuellement son efficacité et sa présence effective sur la scène  internationale, conformément aux objectifs et principes énoncés dans l’Acte  constitutif de l’UA.  

L’entretien s’est déroulé en présence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.