عربي   Français   English

 


  

M. Messahel reçu à Niamey par le président nigérien 17/10/2017

 

 



Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader  Messahel, a été reçu, mardi à Niamey, par le Président nigérien, Mahamadou  Issoufou, auquel il a transmis les sentiments "de fraternité et d’estime"  du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.  

"Dans le cadre de la tournée qu’il effectue dans les capitales de certains  pays du Sahel, le Ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel a  été reçu, ce jour, par le Président de la République du Niger, Mahamadou  Issoufou, auquel il a transmis les sentiments de fraternité et d’estime du Président de la République Abdelaziz Bouteflika, ainsi que sa volonté et  son engagement pour le renforcement des relations bilatérales et la  concertation sur les questions régionales".  

Le Président Issoufou qui s’est félicité de la qualité "des liens  exceptionnels" entre les deux pays, a marqué sa satisfaction du "dynamisme"  qui caractérise les relations bilatérales dont témoignent les échanges de  visites entre les deux pays au plus haut niveau. 

Tout en marquant l’intérêt qu’il porte pour le renforcement de la  coopération entre les deux pays, M. Issoufou a mis en exergue "l’importance  de maintenir la concertation régulière sur les questions régionales,  notamment la lutte contre le terrorisme et le crime organisé ainsi que la  question de la migration clandestine", exprimant, par ailleurs, ses  remerciements pour "la solidarité agissante de l’Algérie suite aux attaques  terroristes qui ont frappé le Niger". 

Pour sa part, M. Messahel a renouvelé l’engagement de l’Algérie "à  poursuivre et à renforcer la coopération avec le Niger dans divers  domaines", se félicitant de l’état de mise en œuvre des décisions prises  lors de la dernière session de la Grande Commission mixte  algéro-nigérienne, tenue en mars 2017 à Niamey.    
M. Messahel a également évoqué les différentes menaces auxquelles "sont  confrontés les pays de la région notamment le terrorisme, le crime organisé  et la migration clandestine, sur lesquelles une concertation régulière  entre les deux pays est nécessaire en vue d’y faire faire de manière  collective et efficace".   

Le Président nigérien a chargé M. Messahel de transmettre ses salutations  fraternelles et ses sentiments de considération au Président de la  République, Abdelaziz Bouteflika.  

L’entretien s’est déroulé en présence du ministre nigérien des Affaires  étrangères, Ibrahim Yakoubou.