عربي   Français   English

 


  

Algérie/Tchad : Messahel remet un message du Président Bouteflika à son homologue tchadien 13/10/2017

 

 


Dans le cadre de sa tournée dans les capitales de  certains pays du Sahel, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader  Messahel, a été reçu, vendredi à Amdjarass au Tchad, par le Président  tchadien, Idris Deby Itno, auquel il a remis "un message de fraternité et  de considération" du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Ce message a porté également sur "le renforcement de la coopération et de  la coordination entre les deux pays sur les questions d’intérêt commun".  

Le Président Deby a tenu, d’emblée, à "se féliciter de la qualité des  relations bilatérales et de la dynamique qui leur a été imprimée depuis sa  visite d’Etat en Algérie, en décembre 2014, et qui a été un moment fort  dans les relations entre l’Algérie et le Tchad".  
Il a, à cet égard, "réitéré l’engagement de son pays à poursuivre la  concertation avec l’Algérie en vue renforcer davantage la coopération  bilatérale et de densifier les échanges entre les deux pays". 

Le Président tchadien a, par la suite, abordé la situation dans la région  en mettant un accent particulier sur "les menaces et les défis qui y  sévissent, notamment le terrorisme, le crime organisé et la migration  clandestine".  

Il a, dans ce cadre, rappelé "l’importance qu’il y a pour les pays de la  région de maintenir un degré élevé de coordination et de concertation en  vue de parvenir à juguler ces défis et à mettre un terme aux menaces qui  continuent de pénaliser les efforts de développement des pays de la  région".  

Le Président Deby a également abordé les situations de conflits dans la  région, notamment au Mali et en Libye.    

Pour sa part, M. Messahel s’est félicité de l’état de mise en œuvre des  décisions prises par les deux Chefs d’Etat, MM. Abdelaziz Bouteflika et  Idriss Deby Itno, lors de sa dernière visite en Algérie, ainsi que celles  de la dernière session de la Commission mixte tenue en 2014.  

Il a, à cet égard, renouvelé "l’engagement de l’Algérie et son attachement  au développement des relations qui la lie avec le Tchad". 

Le message transmis par M. Messahel a également porté sur la situation  dans la région. Le ministre a, dans ce cadre, indiqué que "le contexte  difficile que connaît la région du fait du terrorisme et de ses connexions  dangereuses avec le crime organisé, plaide en faveur d’une forte  concertation entre les deux pays sur les questions de sécurité régionale". 

Les questions inscrites à l’Agenda de l’Union africaine "ont également  fait l’objet d’un échange de vues et une convergence totale s’est dégage  quant à l’impératif à maintenir la cohésion et l’unité des rangs pour  relever les défis auxquels fait face le continent africain".   

Le Président tchadien a chargé, enfin, le ministre Abdelkader Messahel de  "transmettre ses salutations fraternelles et ses sentiments d’estime et de  considération à Monsieur le Président de la République, Abdelaziz  Bouteflika".