عربي   Français   English

 


  

Les pays du G15 s'engagent à relever les défis de la mondialisation 18/05/2010

 

Les pays du G15 s'engagent à relever les défis de la mondialisation 


Les pays du G15 se sont engagés lundi au terme de leur 14ème sommet tenu à Téhéran à adopter de nouvelles mesures pour permettre aux pays en développement de relever les défis et saisir les opportunités offertes par la mondialisation. 

"Nous nous sommes engagés à explorer et adopter de nouvelles mesures pour permettre aux pays membres et à d'autres pays en développement de relever les défis et saisir les opportunités offertes par la mondialisation ainsi que de surmonter les difficultés dues à la récente crise économique et financière mondiale", indique la déclaration finale de ce sommet. 

Le document souligne, en outre, la pertinence de l'intégration régionale et de l'existence de mécanismes entre pays en développement dans le cadre globale de la coopération Sud-Sud. 

"Cette coopération Sud-Sud devrait s'inspirer des principes de souveraineté, de respect mutuel, d'intérêts communs, de complémentarité, de coopération et d'intégration entre les peuples", lit-on dans cette déclaration. 

Les pays du G15 reconnaissent, par ailleurs, "l'importance de la sécurité énergétique et de l'utilisation efficace de l'énergie pour une stratégie de développement à long terme dans les pays en développement". 

A cet égard, ils ont réitéré la nécessité de renforcer la coopération entre pays membres du G15 afin de développer les différentes sources d'énergie, traditionnelle et non traditionnelle. 

Ils ont plaidé en faveur d'une politique énergétique nationale "équilibrée, promouvant la protection de l'environnement, la pérennité des ressources naturelles et la qualité élevée de la vie des citoyens". 

Les chefs d'Etat et de gouvernement du G15 se sont mis d'accord sur la nécessité de continuer à faciliter la coopération entre les pays membres de ce groupe dans les domaines de la promotion du commerce et de l'investissement ainsi que du transfert des technologies. 

"Nous réitérons également qu'il faut accélérer l'accession des pays en développement à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) d'un point de vue juridique et technique et non politique", ont souligné les dirigeants du G15. 

Le Groupe des 15 a été créé lors du 9ème sommet des pays Non-alignés organisé à Belgrade, en ex-Yougoslavie, en septembre 1989, avec comme objectifs la promotion de la coopération Sud-Sud et la revitalisation du dialogue Nord-Sud. 

Initialement composé de quinze pays (d'où son nom), le G15 regroupe actuellement 18 Etats membres ou observateurs du Mouvement des Non-alignés: Algérie, Argentine, Brésil, Chili, Egypte, Inde, Indonésie, Iran, Jamaïque, Kenya, Malaisie, Mexique, Nigeria, Pérou, Sénégal, Sri Lanka, Venezuela et Zimbabwe. 

La présidence tournante a été confiée cette année au Sri Lanka.