عربي   Français   English

 


  

M. Messahel représente le président Bouteflika au sommet du Comité de l'UA sur la réforme du Conseil de sécurité de l'ONU 14/05/2017

 

 


Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union  africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel,  représentera le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, aux  travaux du Comité des dix chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union  africaine sur la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies, prévus  du 15 au 17 mai à Malabo (Guinée Equatoriale).

Les membres du Comité procéderont, au cours de ce Sommet, à "une  évaluation d'étape du processus engagé pour la réforme du Conseil de sécurité et examineront les voies et moyens de promouvoir et de consolider  la position africaine commune dite aussi ++Consensus d'Ezulwini++, à la  lumière des développements récents intervenus dans le cadre des  négociations intergouvernementales". 

Adopté en 2005 par l'Union africaine, le "Consensus d'Ezulwini" est  l'expression de la revendication des Etats membres pour une participation  "plus juste, plus équilibrée et plus représentative de l'Afrique, afin de  pouvoir assumer pleinement son rôle, au sein de la communauté  internationale, notamment dans le maintien de la paix à travers le monde". 

Ce comité, présidé par le président de la République du Sierra Leone,  Ernest Bai Koroma, est composé de l'Algérie, de la Libye, de la République  du Congo, de la Guinée Equatoriale, du Kenya, de la Namibie, de l'Ouganda,  du Sénégal, de la Sierra Leone et de la Zambie.