عربي   Français   English

 


  

Crise libyenne: les notables de la région de Fezzan saluent les efforts de l'Algérie en faveur du dialogue et de la réconciliation nationale 06/05/2017


 



Les notables des tribus de Fezzan  dans le sud de la Libye et des personnalités politiques et militaires ont  salué samedi les efforts de l'Algérie en faveur du dialogue et de la  réconciliation nationale en Libye, tout en valorisant l'expérience  algérienne dans le réconciliation nationale et la lutte antiterroriste . 

Suite à "une rencontre historique" entre le ministre des Affaires  maghrébines, de lÆUnion Africaine et de la Ligue des Etats arabes,  Abdelkader Messahel, et les notables des tribus des Touaregs, des Toubous  et des Arabes, une source diplomatique a affirmé que "l'Algérie a réussi à  rassembler toutes les tribus de la vaste région de Fezzan", indiquant que  "les représentants des tribus des Touaregs, des Toubous et des Arabes ont  salué les efforts algériens" tout en exprimant "leur entière disposition à  progresser vers la réconciliation et l'unification des rangs pour une Libye  unie". 

Le président du Conseil Social des tribus de Fezzan, Ali Mesbah, a déclaré  à cette occasion que "la sécurité et la stabilité dont jouit l'Algérie  aujourd'hui nous donnent espoir en tant que peuple libyen pour édifier les  instituions de l'Etat libyen à même d'établir la paix et la sécurité",  rappelant l'histoire séculaire commune entre les deux peuples et les deux  pays. 

De son côté, le maire de la commune de Ghat, Mohamed Salah Goumani, a  affirmé que "les relations algéro-libyennes ne datent pas d'aujourd'hui"  saluant "le rôle algérien positif" en faveur de la paix et la stabilité en  Libye. 

Après une cérémonie de recueillement  à la mémoire des martyrs algériens  et libyens qui sont tombés au champ d'honneur dans la Bataille d'"Issine"  contre l'occupant français, un notable de la région de Fezzan a salué "le  Moudjahid, le président Abdelaziz Bouteflika, qui poursuit le processus de  développement en faveur du peuple algérien frère". Il a hautement mis en  valeur  "le rôle de l'Algérie et ses efforts soutenus pour trouver une solution à  la crise libyenne, ainsi que son aide humanitaire au peuple libyen" 

L'interlocuteur a rappelé l'histoire commune " inscrite en lettres d'or  par des Moudjahidine algériens et leurs frères libyens durant la Grande  Guerre de Libération", soulignant les hauts faits des Moudjahidine  algériens et Libyens pendant la première  Bataille de Fezzan en 1914 et la  Bataille d' "Issine" en 1957.         
 
Appel des pays voisins à l'accompagnement des efforts en faveur du  dialogue et de la réconciliation nationale  
 
Dans le même contexte, les notables de la région ont chargé M. Messahel de  transmettre un message aux pays frères et voisins de la Libye les appelant  à accompagner les Libyens pour régler la crise que vit le pays et à  consentir davantage d'efforts en faveur du dialogue et de la réconciliation  nationale. 

A cette occasion, M. Messahel a affirmé que cette volonté libyenne "nous  encourage en tant qu'Algériens dans notre dialogue avec les partenaires  internationaux et les pays voisins", soulignant que l'Algérie abritera le 8  mai en cours la 11ème réunion ministérielle des pays voisins de la Libye  afin d'accompagner les Libyens pour le règlement de cette crise. 

De son côté, le Général Ali Kana, a indiqué que "le sud est uni et nous  comptons sur les efforts de la réconciliation et l"unification de la  direction politique et des forces armées libyennes", précisant que "les  forces armées à Fezzan ne sont pas impliquées dans ce conflit " . 
Lors de sa visite, le ministre s'est entretenu avec le maire de la commune  de Ghat, Gouami Mohamed Salah et le président du Conseil social des tribus  de Fezzan, Ali Mesbah, le représentant de la région d'Obari, Ali Kona  Souleyman et le représentant de la région de Ghat, Hassan El Koni Mohamed. 

Il était prévu que le ministre effectue une visite à Obari mais la visite  a été annulé pour des raisons techniques liées à l'état de  la piste  atterrissage de l'aéroport de cette ville. Cependant, les notables et les  responsables locaux se sont rendus à Ghat pour rencontrer la délégation  algérienne.