عربي   Français   English

 


  

Législatives: l'Algérie va réunir toutes les conditions pour faciliter la mission des observateurs (Lamamra) 30/04/2017
"L'Algérie va réunir toutes les conditions pour faciliter le travail des observateurs internationaux" de l'Union africaine (UA), de l'Organisation des Nations unies (ONU), de la Ligue des Etats arabes et de l'Union européenne (UE) dans le cadre des élections législatives de jeudi prochain, a assuré dimanche le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra. "Notre mission actuellement est de garantir aux observateurs les conditions d'accomplissement d'un travail transparent et objectif et de veiller à faciliter leur communication avec les différentes parties concernées par les législatives: partis, candidats, médias ainsi que les différentes institutions de l'Etat", a déclaré le ministre à l'issue d'une audience qu'il a accordée au chef de mission des observateurs de l'UA, Mohamed Deleita et celui de la Ligue des Etats arabes, Said Abouali. Dans ce cadre, souligne le ministre, une cellule de travail, composée de différents départements ministériels chargés de l'organisation de ce scrutin, a été installée dans les hôtels, où sont hébergées les délégations étrangères, afin d'assurer une réponse immédiate à toutes leurs préoccupations. "Nous sommes disponibles pour répondre à toute préoccupation et pour fournir tous les efforts demandés par ces observateurs", a insisté le ministre. M. Lamamra a appelé, à cette occasion, les délégations arabes, africaines et européennes, qui seront déployées sur tout le territoire national, à conjuguer leurs efforts pour une meilleure coordination et complémentarité. A cet effet, le chef de mission de la ligue des Etats arabes, Said Abouali, s'est réjoui des facilitations accordées à sa délégation pour "accomplir sa mission comme il se doit". "Nous tenons à accomplir notre tâche avec objectivité et professionnalisme dans le cadre de notre évaluation de la conformité des actions opérationnelles relatives aux élections avec les textes de loi", a souligné le chef de mission de la ligue des Etats arabes. Cette mission, composée de 120 membres, sera répartie sur toutes les wilayas du pays le jour du scrutin, a-t-il expliqué. A la fin de cette étape, "nous allons élaborer les rapports finaux et toutes les observations, selon les normes internationales, qui devraient servir de leçons pour renforcer le processus démocratique en Algérie et développer la pratique démocratique dans le monde arabe", a ajouté M. Abouali. De son côté, le chef de mission des observateurs de l'UA, qui a déjà participé à l'opération d'observation de l'élection présidentielle de 2014, s'est félicité des préparatifs des autorités algériennes pour la tenue de ces élections tout en qualifiant le rôle des observateurs de très "important" pour le bon déroulement du scrutin. "Nous sommes très confiants et encouragés par les dispositions et les préparatifs mis en place notamment celles liées au changement de la création de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) (...) toutes les dispositions sont prises (par les autorités algériennes) pour que ces élections se déroulent dans de bonnes conditions", a dit M. Deleita. "Nous sommes confiants de l'expérience algérienne partagée aujourd'hui dans plusieurs pays en Afrique", a ajouté le chef de mission des observateurs de l'UA qui a qualifié cette expérience d'évolutive d'une année à une autre. M. Deleita s'est dit aussi rassuré sur le bon déroulement des élections qui se tiendront, selon lui, dans le "calme", la "transparence" et la paix.