عربي   Français   English

 


  

Algérie-Ethiopie: signature de cinq accords de coopération 13/04/2017

 

 
Les travaux de la 4ème session de la commission  ministérielle mixte algéro-éthiopienne ont été sanctionnés par la  signature, jeudi à Alger, de cinq accords de coopération, à l'issue  desquels les deux pays ont affiché leur engagement à insuffler une  dynamique nouvelle aux relations bilatérales. 

Cinq accords ont été signés lors d'une cérémonie présidée par le ministre  d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération  internationale, Ramtane Lamamra, et son homologue éthiopien, Workneh  Gebeyhu. 

Il s'agit de trois accords de coopération dans le secteur du commerce, de  la communication, et de la protection de la végétation et de la quarantaine  végétale, alors que les deux autres accords concernent des mémorandums  d'entente dans le secteur de l'élevage et la pêche, et celui des ressources  en eau. 

A cette occasion, M. Lamamra s'est "félicité des résultats de cette  commission avec la signature de ces accords susceptibles d'insuffler une  dynamique nouvelle à la coopération bilatérale dans le secteur économique  et hisser le partenariat au niveau de la qualité des relations politiques  particulières qu'entretiennent les deux pays". 

Pour M. Lamamra, il s'agit d'une étape qui permettra d'"ouvrir de  nouvelles perspectives en vue du renforcement du partenariat entre les deux  et la diversification des domaines de coopération", citant à titre exemple  les secteurs du commerce et celui des chemins de fer. 
Il a souligné, dans ce cadre, l'"importance d'impliquer le secteur privé  pour atteindre les objectifs fixés à cet effet", à travers, notamment, la  multiplication des échanges entre les opérateurs économiques des deux pays. 

M. Lamamra a fait part, par la même occasion, du projet ouverture d'une  "ligne aérienne directe entre les deux pays d'ici la fin 2017, qui, au-delà  de son impact dans le développement de la coopération économique,  contribuera au rapprochement entre les peuples des deux pays". 
 
"La culture doit aussi occuper une place importante dans le renforcement  des relations bilatérales à travers les échanges entre les deux parties",  a-t-il souligné.  

Le ministre des Affaires étrangères, qui a mis en exergue la "convergence  de vues" des deux pays, a plaidé pour l'"intensification de la concertation  politique" au niveau bilatérale, ainsi que continentale et internationale.   
 
 M. Lamamra a ajouté, que "grâce à la volonté politique des deux pays et  les orientations de leurs présidents", les relations bilatérales devront se  renforcer davantage, et la 5ème session de la commission mixte prévue à  Addis Abeba constituera une nouvelle occasion pour la consolidation de ces  relations.   

Pour sa part, M. Gebeyhu a exprimé, également, sa "satisfaction de la  réussite des travaux de cette 4ème session, dans la mesure où elle a été  couronnée par la signature de cinq accords de coopération", a-t-il dit. 

Il a noté, à ce propos, que "les discussions, qui se sont déroulées dans  esprit constructif, ont été fructueuses, ce qui permettra de donner un  nouvel élan aux relations bilatérales en général, et à la coopération  
économique en particulier".  

Le chef de la diplomatie éthiopienne a appelé à "profiter de l'opportunité  existante pour aller de l'avant dans cette coopération et hisser le niveau des relations à la hauteur des ambitions des deux pays et de leurs moyens",  en exprimant son "engagement pour la mise en £uvre des accords signés entre  les deux pays pour la réalisation des objectifs tracés". 

Il a indiqué, en outre, que les "relations politiques excellentes entre  les deux pays doivent contribuer au développement d'une coopération  économique aussi excellente". 

Il a souligné, par ailleurs, que "les deux pays sont importants sur la  scène continentale à travers le rôle qu'ils jouent en faveur du règlement  des conflits en Afrique".