عربي   Français   English

 


  

M. Sellal s'entretient avec son homologue français 06/04/2017

 

 


Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s'est  entretenu jeudi à Alger avec son homologue français, Bernard Cazeneuve, qui  a entamé mercredi une visite de travail de deux jours en Algérie, dans le cadre de la tradition de concertation instaurée entre les deux pays. 
La rencontre a été élargie par la suite aux membres des deux délégations.  

Ont pris part à cette réunion, le ministre d'Etat, ministre des Affaires  étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra, le  ministre de l'Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, le ministre   de l'Intérieur et collectivités locales, Noureddine Bédoui, le ministre de  l'Energie, Noureddine Bouterfa, et le ministre des Affaires religieuses et  des Wakfs, Mohamed Aissa. 

Les deux parties ont passé en revue, à cette occasion, l'état de la  coopération bilatérale marquées par des progrès appréciables dans divers  domaines socio-économiques ainsi que les voies et moyens à même de la  consolider davantage et échangé les points de vue sur les questions  régionales et internationales d'intérêt commun. 

Il s'agit de la troisième visite d'un Premier ministre français en  Algérie, sous le mandat du président François Hollande.  
Ces visites ont permis au Comité intergouvernemental de haut niveau  (CIHN), institué par les deux présidents de la République, M. Abdelaziz  Bouteflika et son homologue français, de développer une dynamique et une  qualité dans les relations entre les deux pays et qui devront encore  s'améliorer davantage. 

 Le Premier ministre français avait affirmé, à son arrivée à l'aéroport  d'Alger, que "jamais autant que pendant ce quinquennat qui s'achève, les  relations franco-algériennes n'ont été aussi fortes, aussi denses, aussi  confiantes et c'est donc pour moi, au nom du président de la République, et  du gouvernement français, une manière, ici, de dire l'attachement de notre  pays à cette relation amicale et extrêmement fructueuse". 
 
Il a ajouté que les relations entre la France et l'Algérie se "sont  considérablement renforcées" depuis la visite du président Hollande en  décembre 2012 , et après sa deuxième visite en 2015, ainsi qu'après la  tenue de trois comités intergouvernementaux de haut niveau permettant, sur  de multiples sujets , "à nos gouvernements d'affirmer leur volonté de  coopérer".