عربي   Français   English

 


  

28ème Sommet arabe: l'expérience de l'Algérie en matière de lutte antiterroriste était "un exemple à suivre 29/03/2017

 


Le président du Conseil de la  nation, Abdelkader Bensalah a affirmé mercredi que l'expérience algérienne  dans le domaine de la lutte antiterroriste était "un exemple à suivre". 

Dans une allocution lors de la 28ème session du Sommet de la Ligue arabe  qui a débuté mercredi en Mer morte (Jordanie) , M. Bensalah qui représente  le président de la République Abdelaziz Bouteflika a rappelé que "la menace  terroriste pèse sur tous les pays sans exception et l'Algérie n'a eu de  cesse de mettre en garde contre les risques du terrorisme et de  l'extrémisme et d'appeler à la coordination des efforts avec la communauté  internationale face à ce fléau". 

L'Algérie a préconisé l'élaboration, sous les auspices des Nations  unies, d"'une stratégie internationale pour l'éradication du terrorisme et  le tarissement de ses sources de financement", a encore rappelé M.  Bensalah. 

Il est revenu sur l'approche adoptée par l'Algérie face au fléau  terroriste, basée sur le dialogue et la réconciliation nationale  et qui  transcende la dimension sécuritaire aux aspects intellectuels, religieux et  culturel en tenant compte notamment de l'aspect socio-économique et la  consécration de l'Etat de droit. 

"L'expérience algérienne articulée autour du dialogue inclusif est un exemple à suivre pour la concrétisation de la réconciliation nationale et le resserrement des rangs au profit de intérêt national loin de toute ingérence dans les affaires internes", a soutenu M. Bensalah précisant que "l'approche algérienne privilégie les solutions politiques  pacifiques et consensuelles qui permettent aux peuples de disposer de leur avenir et prendre leur destin en main afin de réaliser leurs aspirations  légitimes en termes de liberté, de dignité et de démocratie et de manière à  préserver leur souveraineté et leur intégrité territoriale". 

Concernant les élections législatives prévues en mai en Algérie, le représentant du président de la République a évoqué les réalisations  accomplies en matière de "consolidation du processus démocratique et de  l'Etat de droit dans le sillage d'amendements constitutionnels  substantiels, y compris ceux consacrant le contrôle, par le parlement, de  l'action du gouvernement". 

"Dans le cadre de la concrétisation des réformes politiques  initiées par le président de la République Abdelaziz Bouteflika, la Haute instance indépendante de surveillance des élections a été mise en place pour assurer le bon déroulement des échéances électorales et garantir un  scrutin libre, honnête et transparent", a encore fait savoir M. Bensalah  soulignant que l'Algérie avait adressé des invitations à des observateurs  internationaux et des organisations internationales et régionales pour  suivre le déroulement du processus électoral, dont ceux de la ligue  arabe".