عربي   Français   English

 


  

27/03/2017
Le ministre de Affaires maghrébine, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a indiqué lundi à la Mer Morte (Jordanie) que l'Algérie constitue une "force de proposition" au sein des fora arabes en matière de résolution des conflits et de lutte contre le terrorisme Interrogé par l’APS, en marge de la réunion ministérielle préparatoire au sommet arabe prévu mercredi en Jordanie, sur les proposions de l’Algérie concernant la résolution des conflits et la lutte contre le terrorisme, M Messahel a déclaré qu’il y a deux questions qui préoccupent les pays arabes, à savoir "la multiplication des conflits et les moyens de les régler ainsi que le phénomène du terrorisme". Dans ce sens, M. Messahel a expliqué que pour la résolution des conflits, l'Algérie a depuis longtemps plaidé contre toute intervention militaire, partant du principe que les interventions de ce genre "ne règlent pas ces questions". "Au contraire elles (les interventions militaires) compliquent les situations et conduisent au chaos", a affirmé le ministre. "Nous avons toujours suggéré le règlement pacifique et le dialogue pour le règlement des crises, qu'il s'agisse de la Libye, de la Syrie ou du Yémen. Une voie de règlement qui préserve la souveraineté et l'unité des pays arabes, loin de toute ingérence", a-t-il souligné, rappelant que l'"Algérie a toujours eu son approche et sa contribution en matière de résolution des conflits. Et ce dossier est l’un des plus importants dans l'ordre du jour de ce sommet". S’agissant de la lutte antiterroriste, a-t-il poursuivi, "là aussi nous avons une expérience à partager. Nous participons à toutes les réunions arabes en lien avec ce dossier à tous les niveaux", rappelant que cette question est inscrite au menu d’autres mécanismes arabes telles que les réunions des ministres arabes de l’Intérieurs et de ceux en charge du secteur de la Justice. M. Messahel a rappelé qu'à chaque occasion, l’Algérie "présente son approche et des idées qui sont partagées", précisant que dans les communiqués qui vont sortir aujourd’hui, (au terme des réunions préparatoires au sommet), "il est fait référence à plusieurs réunions qui ont été tenues en Algérie, que ce soit sur la dé-radicalisation, la démocratisation ou sur la prochaine réunion concernant la réconciliation nationale prévue très prochainement à Alger". M. Messahel représente l'Algérie à la réunion ministérielle préparatoire au sommet arabe prévu mercredi en Jordanie.