عربي   Français   English

 


  

Début des travaux de la 10ème session du Conseil d'association Algérie-UE 13/03/2017

 

 

 

 
 
L'Algérie et l'Union européenne (UE) ont entamé lundi à Bruxelles les travaux de la 10ème session de leur Conseil d'association, institué par l'Accord d'association signé en 2002 et mis en oeuvre en 2005 et qui a instauré un dialogue ouvert et une coopération globale entre les deux parties.  

Cette réunion annuelle est co-présidée par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra et la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.
 
Lors de cette nouvelle session de dialogue politique dont les travaux se déroulent à huis clos, l'Algérie et l'UE devraient, passer en revue l'état et les perspectives des relations de coopération et de partenariat et examiner les voies et moyens de leur impulser une nouvelle dynamique, selon une source diplomatique. 

Le Conseil d'association examinera, en outre, les thèmes des priorités du partenariat UE-Algérie, particulièrement, la question de la mise en oeuvre de la Constitution algérienne, la gouvernance et la société civile, le soutien à la diversification de l'économie algérienne et les relations commerciales. 

Il se penchera également sur la  problématique de la migration et la mobilité, ainsi que la coopération dans le secteur de l'énergie. 

 Ramtane Lamamra et Federica Mogherini, discuteront également de la situation régionale en Libye, au Mali et au Sahel. Ils échangeront aussi sur la l'intégration maghrébine et coopération régionale, ainsi que sur la prévention et la lutte contre le terrorisme et la radicalisation. 
 
La nouvelle session du Conseil d'association Algérie-UE devrait permettre d'entériner le document final portant les conclusions de l'évaluation conjointe de la mise en £uvre de l'Accord d'association et celui contenant les priorités conjointes de partenariat, définies au titre de la Politique européenne de voisinage rénovée à laquelle l'Algérie a participé activement lors du processus de révision. 

Trois conventions de financement par l'UE seront également signées lors du Conseil d'association dont une pour un programme d'appui au développement des énergies renouvelables et promotion de l'efficacité énergétique en Algérie d'un montant de 10 millions d'euros, une autre pour un programme de réforme des finances publiques (10 millions d'euros) et une dernière pour un programme d'appui à la mise en £ouvre de l'Accord d'association (20 millions d'euros).