عربي   Français   English

 


  

Ligue arabe: Messahel met en avant la nécessité d'une réforme radicale pour faire face aux défis de l'heure 06/03/2017

 

 

 
 
 
 
 
 
Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue Arabe,  Abdelkader Messahel a mis en avant lundi au Caire, "la nécessité d'une réforme radicale de la Ligue des Etats arabes pour donner un nouvel élan à l'action commune au service des intérêts des peuples arabes.
 
Lors d'un point de presse à la veille de la tenue, sous sa présidence, des travaux de la 147ème session du Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays membres de la Ligue arabe au Caire, M. Messahel a affirmé que L'Algérie présentera durant son mandat des idées et des propositions visant la révision des méthodes de travail de la Ligue arabe en focalisant son action sur sa réforme tant attendue et devenue plus que nécessaire à l'heure actuelle. 

"Le monde arabe vît au rythme de multiples crises et plusieurs dangers planent sur la région arabe notamment le terrorisme et le crime organisé et nous sommes aujourd'hui incapables de résoudre ces problèmes sans l'ingérence étrangère qui est souvent militaire avec ses conséquences connues, à savoir le chaos et l'affaiblissement du monde arabe à l'ère des  regroupements", a expliqué M. Messahel. 

Mettant l'accent sur "la nécessité d'unifier les voix et d'identifier les priorités qui sont le règlement des conflits à travers la solution pacifique, le dialogue inclusif et la réconciliation nationale pour préserver la souveraineté des Etats et leur intégrité territoriale ainsi que la cohésion de leurs peuples afin de concrétiser la sécurité, la stabilité et le développement", M. Messahel appelant à "l'association des jeunes et toutes les catégories de la société pour réaliser ce développement". 

Le ministre a exprimé "le voeu de voir s'opérer la réforme de la Ligue arabe pour permettre au monde arabe d'être un partenaire dans le monde et au niveau de l'ONU défendant d'une seule voix ses causes et ses intérêts notamment la cause palestinienne et exprimant également l'aspiration de ses peuples au développement et au respect de ses volontés et ses choix". 

M. Messahel a réitéré, à cette occasion, "la disponibilité de l'Algérie à partager  son expérience en matière de lutte contre le terrorisme, de réconciliation nationale dont l'efficacité est avérée et de dialogue entre toutes les parties concernées par la sécurité, la paix et la stabilité". 

Le ministre des Affaires maghrébines de l'Union africaine et de la Ligue Arabe  Abdelkader Messahel présidera la 147ème session du Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays membres de la Ligue arabe, prévue demain mardi au siège de l'organisation au Caire (Egypte). 

A l'ordre du jour figurent les derniers développements en Libye, en Syrie et au Yémen, la question palestinienne et l'évolution des relations arabes avec les organisations internationales et régionales outre les moyens de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transfrontalier ainsi que l'élaboration du projet d'ordre du jour du sommet arabe qui se tiendra du 23 au 29 mars prochain en Jordanie, après le désistement du Yémen d'accueillir la rencontre.