عربي   Français   English

 


  

Attentat au nord du Mali: M. Sellal signe le registre de condoléances 23/01/2017

 

 

 

 

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a signé lundi au siège de l'ambassade du Mali à Alger, au nom du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le registre de condoléances suite à l'attaque terroriste perpétrée le mercredi dernier, contre le site de cantonnement du Mécanisme opérationnel conjoint (MOC) à Gao au Nord du Mali.


"C'est avec consternation que nous avons appris la terrible nouvelle de l'attaque terroriste perpétrée le mercredi 18 janvier 2017, contre le site de cantonnement du Mécanisme opérationnel conjoint (MOC) à Gao au Nord du Mali, qui a occasionné la perte de nombreuses vies humaines", a écrit le Premier ministre.


Il a ajouté que l'Algérie tient à condamner avec la "plus grande fermeté" ces "actes barbares" et à assurer "le peuple malien frère de sa pleine et entière solidarité".


"En ces douloureuses circonstances, nous tenons, également, à partager le deuil de la République soeur du Mali, en présentant au nom de S.E.M. Abdelaziz Bouteflika, et au nom de toutes les institutions de l'Etat algérien, les condoléances les plus affligées et les plus profondes marques de compassion au peuple malien et aux familles des innocentes victimes", a souligné M. Sellal.


Le Premier ministre a soutenu que l'Algérie "continuera à être disponible et à poursuivre résolument son engagement aux côtés de la République soeur du Mali pour la mise en oeuvre de l'Accord de Paix et de la Réconciliation, issu du Processus d'Alger, jusqu'à l'aboutissement de cette opération vitale pour l'avenir de la paix et de la sécurité au Mali et, au-delà, dans toute la sous-région".


M. Sellal a assuré que l'Algérie tenait à réitérer sa solidarité "indéfectible" avec le Mali et à réaffirmer sa "conviction que le peuple malien saura, en ces moments de deuil et de recueillement, mobiliser ses forces et surmonter avec courage et dignité cette épreuve difficile".


 

Le Premier ministre a été accompagné par le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.