عربي   Français   English

 


  

Messahel s'entretient au Caire avec le chef de la diplomatie tunisienne sur les derniers développements de la situation en Libye 21/01/2017

 





Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etat arabes, Abdelkader Messahel s'est entretenu, samedi au Caire, avec le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui sur les derniers développements de la situation en Libye.

Les deux parties ont réitéré, en marge des travaux de la 10e session des pays voisins de la Libye tenue au Caire, "leur soutien au processus de dialogue entre les belligérants libyens pour parvenir à une solution politique consensuelle qui permette au peuple libyen frère de préserver sa souveraineté, son unité et son intégrité territoriale et de créer ses institutions de façon à renforcer la lutte antiterroriste dans le cadre de la concorde et de la réconciliation nationale".

Les deux parties ont réitéré leur appel à toutes les parties libyennes pour "faire prévaloir l'intérêt suprême de leur pays et appuyer le processus politique pour parvenir à un règlement à même de mettre en œuvre les clauses de l'accord politique signé le 17 décembre 2015".

A cet effet, M. Messahel a mis l'accent sur "l'engagement de l'Algérie à appuyer le dialogue interlibyen sous l'égide de l'ONU", saluant "le rôle positif des pays voisins dans l'encouragement des belligérants libyens à surmonter les difficultés qui entravent la mise en oeuvre de l'accord politique".

 

Messahel et Siala s'entretiennent au Caire

 

Par ailleurs, le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, s'est entretenu samedi au Caire (Egypte) avec le ministre libyen des Affaires étrangères, Taher Siala, des derniers développements de la situation en Libye à la lumière des efforts de l'Algérie sur la voie d'un dialogue inter-libyen.

L'entrevue a eu lieu en marge des travaux de la 10ème session du mécanisme des pays voisins de la Libye.  

Les efforts de l'Algérie tendent à trouver une solution politique consensuelle inclusive pour le rétablissement de la sécurité et de la stabilité en Libye et l'édification d'institutions libyennes en vue de relever les défis qui se posent au double plan sécuritaire et économique.

A cet effet, M. Messahel a réitéré l'"engagement de l'Algérie à soutenir le peuple libyen frère et appuyer la solution politique et la réconciliation nationale entre les enfants d'un même peuple", de manière à permettre au peuple libyen de préserver son unité et sa souveraineté, appelant toutes les parties libyennes à adhérer au processus et faire prévaloir l'intérêt suprême de la Libye. 

Pour sa part, M. Siala a salué "la position immuable de l'Algérie et son soutien au processus politique libyen et sa solidarité avec le peuple libyen en cette conjoncture que connait la Libye".

Messahel s'entretient au Caire avec le SG de la Ligue arabe

 

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel s'est entretenu, samedi au Caire avec le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit.

Cette rencontre qui intervient en marge de la 10ème réunion ministérielle des pays voisins de la Libye a permis aux deux partie de passer en revue les derniers développements survenus sur la scène arabe, notamment en Libye, au Yémen et en Syrie.

MM. Messahel et Aboul Gheit ont également évoqué "les différents défis politiques et sécuritaires et plusieurs autres questions régionales et internationales, outre le processus de réforme de la Ligue arabe à la lumière du rapport de la Commission indépendante de haut niveau".

L'occasion était pour M. Messahel de souligner l'impérative réforme de la Ligue arabe, conformément à des mécanismes renouvelés pour lui permettre de mieux interagir avec les nouveaux enjeux.

Messahel s'entretient au Caire avec l'Envoyé spécial de l'UA pour la Libye

 

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel, s'est entretenu samedi au Caire avec l'Envoyé spécial de l'Union africaine (UA) pour la Libye et ex-président de la Tanzanie, Jakaya Kikwete sur "les derniers developpements en libye et les efforts consentis par l'UA pour favoriser la solution politique à la crise libyenne".

MM. Messahel et Kikwete ont exprimé leur souhait que "les travaux de la Commission chargée de la Libye qui se réunira le 27 janvier à Brazaville (Congo) au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, soient sanctionnés par des résultats positifs".

Les travaux de la 10e réunion des ministres des Affaires étrangères ont débuté samedi au Caire avec la participation de Abdelkader Messahel et des ministres des Affaires étrangères de Libye, de Tunisie, d'Egypte, du Soudan, du Tchad, et du Niger.

Prennent part à cette rencontre, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Libye, Martin Kobler, le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, l'Envoyé spécial de l'Union africaine (UA) en Libye, Jakaya Kikwete ainsi que des représentants d'organisations internationales.