عربي   Français   English

 


  

L'Algérie prépare une réunion des pays du voisinage prévue en octobre prochain au Niger 28/09/2016

 


Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union Africaine et de la Ligue des Etats arabes Abdelkader Messahel a révélé mercredi que l'Algérie s'attelait à la préparation d'une réunion des pays du voisinage prévue en octobre prochain au Niger.
 
        "L'Algérie s'attèle à la préparation d'une réunion des pays du voisinage prévue en octobre prochain à Niamey (Niger) pour la coordination des actions entre ces pays en faveur de la région", a déclaré M. Messahel à l'issue de l'audience qu'il a accordée au vice-président du Conseil présidentiel du gouvernement d'entente nationale libyen, Moussa el-Kouni au centre international des conférences "Abdellatif Rahal".
 
        Cette réunion aura à "débattre de plusieurs questions liées à la situation dans la région menacée par le terrorisme, le crime organisé, le trafic de drogues et d'armes et la migration clandestine", a précisé le ministre.
 
        Evoquant sa rencontre avec le responsable libyen, M. Messahel a indiqué qu'elle s'inscrit dans le cadre du dialogue permanent entre l'Algérie et la Libye sur "la situation politique en Libye, les modalités de mise en oeuvre de l'accord politique dans ce pays et l'accompagnement en tant que pays voisin de nos frères libyens dans cette étape sensible".
 
        Le ministre a indiqué avoir abordé avec M. el-Kouni les réunions sur le dossier libyen à l'ONU, notamment celle des ministres du G 22 qui a été sanctionnée par des résultats "très importants" dont le soutien au Conseil présidentiel et au gouvernement d'entente nationale, l'appui de l'unité et de la souveraineté nationale de la Libye ainsi que de la solution politique dans le cadre du dialogue et la réconciliation nationale".
 
        "Ces résultats qui ont fait l'objet d'un consensus international figurent parmi les principales recommandations de l'Algérie concernant le dossier libyen", a-t-il ajouté.
 
         Pour sa part, le responsable libyen a indiqué, dans une déclaration à l'issue de la rencontre, avoir abordé avec M. Messahel "des questions d'intérêt commun notamment la situation en Libye, la mise en oeuvre de l'accord politique, les difficultés rencontrées sur le terrain et les moyens de les aplanir ainsi que la position de l'Algérie au plan international, arabe et régional".
 
        M. el-Kouni a exprimé sa gratitude à l'Algérie pour sa "position en faveur du règlement de la crise politique en Libye et son soutien au gouvernement et au peuple libyens ainsi qu'à l'intégrité territoriale du pays".
 
       A une question sur la réunion informelle des pays de l'OPEP dont la Libye est membre , le responsable libyen a présenté ses vifs remerciements à l'Algérie pour son rôle important dans le rapprochement des avis des parties pour parvenir à un consensus sur la question de la stabilisation du marché du pétrole,  exprimant le souhait de la Libye de " voir cette réunion informelle sortir avec une décision de plafonner la production."
 
        Il a également souligné que "les pays de l'OPEP ont proposé, même si la réunion débouche sur la décision de plafonner la production, la Libye, l'Iran et le Nigeria seront exclus, ces pays n'ayant pas atteint le niveau réel de leur production en raison de la situation "exceptionnelle" que vivent ces pays".