عربي   Français   English

 


  

Conférence internationale en septembre prochain à Alger sur la démocratie dans la lutte antiterroriste 23/07/2016

 

 

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel a annoncé samedi à Nouakchott que l'Algérie abritera en septembre prochain une conférence internationale sur la démocratie dans la lutte contre l'extrémisme violent et le terrorisme.

Intervenant lors des travaux de la réunion des ministres des Affaires étrangères arabes préparatoire au 27e sommet arabe à Nouakchott, M. Messahel a indiqué que l'Algérie "fidèle à son esprit solidaire a toujours soutenu les pays qui traversent des situations difficiles et met à leur disposition son expérience reconnue mondialement dans la lutte antiterroriste et acquise durant la décennie noire tout en exprimant sa volonté de partager les expériences réussies avec les pays frères dans ce domaine".

"La lutte contre l'extrémisme violent et le terrorisme est une responsabilité collective exigeant une stratégie aux dimensions éducative, religieuse, sociale et de développement", a-t-il dit.

"Il s'agit aussi de faire prévaloir les valeurs de dialogue et de réconciliation nationale ainsi que les dimensions sécuritaires pour éradiquer ce fléau qui menace la sécurité et la stabilité de nombreux pays", a-t-il ajouté.

M. Messahel a souligné l'importance de parachever le processus de développement et de réforme de la Ligue arabe pour faire face aux défis imposés par la conjoncture et répondre aux aspirations des peuples arabes, soulignant "la nécessité de placer la réforme de la Ligue arabe en tête des priorités afin de s'aligner sur le reste des blocs régionaux qui ont réalisé des progrès considérables au profit de leurs peuples".

Il a affirmé à ce propos que la Ligue arabe a besoin d'"une évaluation objective et franche de tout ce qui a été réalisé au cours de ces dernières années et d'une position unifiée de tous les pays arabes concernant les priorités de l'action commune arabe visant notamment à concrétiser des projets au profit des peuples arabes et à consacrer la communauté de destin et de culture des états arabes".

Concernant les conflits que vivent certains pays arabes, M. Messahel a souligné la nécessité d'opter pour la solution politique et le dialogue à travers la réconciliation nationale.