عربي   Français   English

 


  

Appel à une démarche rationnelle et résolue de l’Afrique en faveur de son intégration politique et économique 13/07/2016

 

 

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a appelé mercredi à Kigali (Rwanda), à une démarche rationnelle et résolue de l'Afrique en faveur de son intégration politique et économique.

 

M. Lamamra, qui présidait la réunion du Comité ministériel chargé du suivi de la mise en œuvre de l’Agenda africain 2063, a rappelé l’impératif pour l’Union africaine "de s’engager résolument dans une démarche de rationalisation de l’ensemble de ses activités en vue de pouvoir être au rendez-vous des aspirations des peuples africains et relever les défis de sécurité et de développement en Afrique".

 

Il a ajouté que la mise en oeuvre de l’ambitieux agenda 2063 de l'UA "est conditionné par des impératifs fondamentaux et préalables liés notamment à la prévisibilité et à la pérennité du financement de ses programmes phares, de respect des positions et décisions de l’Union, de la coordination de l’action des Etats membres aux niveaux des différentes enceintes internationales, d’identification des axes prioritaires d’action et d’optimisation des ressources de l’Union".

 

Pour rappel, ce comité a été instauré par la retraite du Conseil exécutif à Bahr Dar (Ethiopie) en juillet 2013 avec pour mandat d’assurer l’accompagnement politique nécessaire pour la mise en œuvre de l’Agenda 2063.

 

Cet Agenda constitue la feuille de route de l’Union africaine pour les 50 années à venir en matière de paix, de sécurité et de développement du Contient. C’est à ce titre que le Conseil exécutif a décidé de mettre en place le Comite de Bahr Dar, composé des 5 Etats membres représentants les régions du continent ainsi que de la présidence entrante et sortante de l’Union.

 

Le Comité bénéficie de l’assistance technique des différents acteurs institutionnels régionaux et continentaux (Commission de l’UA, la Banque africaine de Développement, les CER..).

 

La rencontre de Kigali s'est déroulée en présence de la présidente de la Commission de l’UA, du Secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique et du Secrétaire exécutif de l’Agence du NEPAD.

 

Elle s’inscrit dans la continuité de celle organisée en juin dernier à Windhoek et durant laquelle les Ministres des Etats membres du Comité se sont penchés sur les voies et moyens de renforcer le mandat du Comité afin d’assurer un meilleur suivi et une meilleure prise en charge des programmes prioritaires de l’Union africaine.

 

 

Dans ce contexte, les ministres des Etats membres du Comité ont débattu des démarches à entreprendre en vue de donner une impulsion nouvelle au travail du Comité et de soutenir au niveau politique les démarches de l’organisation continentale ainsi que des Etats membres en faveur de la réalisation du premier plan décennal de l’Agenda 2063.