عربي   Français   English

 


  

Algérie-Mali: intensifier la coopération dans la lutte contre l’insécurité, le terrorisme et la criminalité 21/06/2016

 

 

 

L’Algérie et le Mali ont exprimé leur volonté d’"intensifier" leur coopération dans la lutte contre l’insécurité, le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, notamment dans le cadre du Processus de Nouakchott, indique mardi un communiqué sanctionnant les travaux de la 11ème session du Comité bilatéral stratégique algéro-malien.

Le communiqué signé à l’issue des  travaux de ce Comité co-présidés par le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et son homologue du Mali, Abdoulaye  Diop, a réitéré l’attachement deux parties à la mise en œuvre de la décision des Chefs d’Etat et de Gouvernements de l’Union africaine de mettre en place une Force africaine pour lutter contre le terrorisme dans le Sahel.

Les deux parties ont, à cet égard, appelé les Nations Unies et la Communauté internationale à apporter leur "plein appui" à la mise en œuvre de cette décision, lit-on encore dans ce document.

Elles ont exhorté, dans le même sillage, le Conseil de sécurité des Nations Unies à prendre les mesures nécessaires pour renforcer le mandat de la Minusma et la doter de moyens et d’équipements adéquats, en vue de l’adapter au contexte sécuritaire qui menace la paix et la sécurité de l’ensemble de la région avec des risques de contagions.

Les deux parties, ajoute-t-on dans le communiqué, "encouragent les parties prenantes à s’investir pleinement dans la réalisation de l’objectif commun de parvenir à une paix durable et définitive de façon à permettre au Mali de se consacrer à la lourde tâche de promoteur du développement dans les régions du nord et dans l’ensemble du pays".

Elles ont également exhorté, à ce titre, les acteurs internationaux " à poursuivre l’effort de mobilisation de l’appui politique et technique nécessaire pour la réussite de l’opérationnalisation de l’Accord".

Les deux parties ont échangé, lors de cette session, les voies et moyens de renforcer la coopération bilatérale dans les domaines économique, culturel et sécuritaire.

Elles se sont engagées, selon le communiqué, à tenir à Bamako, dans les plus brefs délais, la 12ème session de la Grande commission mixte de coopération placée sous la coprésidence des Premier ministres des deux pays.

Les deux parties sont convenues, conclut le communiqué, de "continuer à travers le Comité de traduire la volonté politique des deux Chefs d’Etat de bâtir une relation basée sur un partenariat stratégique entre les deux pays".

 

Il a été convenu, à l’issue des travaux du Comité bilatéral stratégique algéro-malien, de tenir la 12ème session à Alger à une date à convenir d’un commun accord.