عربي   Français   English

 


  

Agenda 2063 de l’UA: Lamamra prend part aux travaux du Comité ministériel de mise en oeuvre 22/06/2016

 

 

Les travaux du Comité ministériel chargé du suivi de la mise en oeuvre de l’Agenda 2063 de l’union africaine (UA) ont débuté, mercredi à Windhoek (Namibie), avec la participation du ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères  et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

Le Chef de la diplomatie algérienne aura, au cours de cette réunion, des entretiens  avec ses homologues des Etats membres du Comité. Il aura, aussi, à cette occasion, des entretiens avec les hauts dirigeants  de la Namibie  sur la coopération bilatérale et les questions politiques d'intérêt commun.

Créé en 2013, par décision de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, le Comité ministériel chargé du suivi de la mise en oeuvre de l'agenda 2063 de l'UA, a pour mandat de veiller à la mise en oeuvre des différentes décisions des instances politiques de l'UA en matière de promotion de la paix, de la sécurité, du développement et de l'unité du continent, conformément aux axes stratégiques identifiés par l'Agenda 2063.  Le Comité de suivi est composé de cinq états membres de l’UA, un état par région.

L’Algérie a été réélue pour la seconde fois au sein de ce Comité, à côté du Burkina Faso, le Rwanda et le Cameroun, ainsi que le Tchad en sa qualité de président en exercice de la Commission africaine. Prennent part, également, à cette réunion les représentants des Communautés économiques régionales d’Afrique.

Au cours de cette réunion, présidée par la Namibie, à travers son Vice-premier ministre, ministre des Relations internationales et de la Coopération, les participants auront à examiner les modalités de travail en vue d’accomplir le mandat du Comité qui porte, notamment, sur la mise en oeuvre des décisions des Chefs d’Etat de l’UA, en application de l’Agenda 2063.

Les participants auront à étudier les moyens nécessaires pour "le renforcement et la promotion" des positions africaines communes dans les différentes enceintes internationales.