عربي   Français   English

 


  

La question du Sahara occidental est une affaire de décolonisation (Messahel) 05/05/2016

 

 

 
 
Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel a réaffirmé, jeudi à Tunis, la position de l'Algérie à l'égard de la question du Sahara occidental qui constitue "une affaire de décolonisation" et une question qui "relève de l'ONU". 

La position de l'Algérie à l'égard de la question du Sahara occidental est "claire et est similaire à celle de l'ONU dont toutes les résolutions affirment qu'il s'agit d'une question de décolonisation inscrite sur la lite des pays non autonomes depuis 1963, qui sera traitée sur cette base", a déclaré M. Messahel à la presse en marge de la 34e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays de l'UMA . 

Le règlement de la question "relève de la responsabilité de l'ONU et consiste à permettre l'autodétermination du peuple sahraoui, conformément aux résolutions de l'ONU", a-t-il ajouté. 

Par ailleurs, le ministre a estimé que les pays du Maghreb "doivent soutenir la Libye", souhaitant que la capitale libyenne (Tripoli) abrite dans les semaines à venir la prochaine session des pays du voisinage. 

"Le plus important aujourd'hui est la sécurité et la stabilité de la Libye", a-t-il souligné, rappelant les efforts que déploie l'Algérie dans ce cadre. 

Il a, par ailleurs, qualifié les relations algéro-tunisiennes de "particulières et décisives", ajoutant que la coopération bilatérale se poursuivait sur tous les plans.