عربي   Français   English

 


  

Sellal à Moscou: une étape importante dans le renforcement du partenariat stratégique 26/04/2016

 



 La visite officielle du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, mercredi et jeudi à Moscou à l’invitation de son homologue russe Dmitri Medvedev, constitue une étape importante pour la consolidation des relations bilatérales entre Alger et Moscou liées par un partenariat stratégique signé en 2001.

Cette visite permettra à M. Sellal "de s'entretenir avec les plus hautes autorités russes à l'effet d'examiner l'état des relations bilatérales ainsi que les perspectives de leur consolidation", et sera également l'occasion de signer des accords bilatéraux de coopération.

Elle sera aussi l'occasion pour les deux parties, "de perpétuer les traditions de dialogue et de concertation en procédant à un échange de vues sur les questions internationales et régionales d'intérêt commun".

En outre, un forum économique, prévu en marge de la visite, sera mis à profit par les opérateurs des deux pays d'étudier les opportunités d'affaires et de partenariat susceptibles de renforcer davantage les liens qui les unissent déjà dans plusieurs domaines.

Les relations historiques qu’entretiennent les deux pays ont connu depuis 2001 une dynamique qui leur a permis de se renforcer davantage et se consolider à travers les différents domaines de coopération comme l’atteste le volume des échanges commerciaux bilatéraux qui a atteint 885 millions de dollars en 2015 contre 530 millions de dollars en 2014, alors qu'il n'était que de 175 millions de dollars en 2002.

La réunion de la 8ème session de la commission de coopération économique, commerciale, scientifique et technique algéro-russe, tenue en juillet 2015, a été sanctionnée par la signature d’un procès verbal renforçant les relations bilatérales des deux pays.

Le procès-verbal signé englobe, à cet effet, plusieurs recommandations multisectorielles visant le développement et le raffermissement des relations bilatérales.

Cette dynamique a été marquée, également, par les échanges de visites de haut niveau de part et d'autre, rehaussées par celles effectuées par le président Abdelaziz Bouteflika en Russie en 2001 et 2008, et celles des présidents Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev, respectivement en 2006 et 2010, outre les visites au niveau ministériel et institutionnel.

Lors de sa visite en Algérie effectuée fin février dernier, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a, ainsi, fait part de l'"attachement" de son pays et de l'Algérie à la déclaration de ce partenariat stratégique.

"Nous avons défini des plans et des projets concrets dans le domaine de la coopération commerciale, économique et militaro-technique, et proposé des formes concrètes de coopération entre les ministères et les milieux d'affaires des deux pays", a-t-il indiqué à l’issue de l'audience que lui a accordée le président Bouteflika.

Lors de sa visite en Algérie, Lavrov a indiqué qu'une "attention particulière" a été accordée à la coopération énergétique, ajoutant que "des liens durables existent entre les sociétés russes et l’entreprise algérienne Sonatrach".

"Le président Bouteflika a exprimé l’intérêt du gouvernement algérien à coopérer avec la Russie au sein du Forum des pays exportateurs du gaz et d’avoir une relation régulière bilatérale sur l’évolution de la situation des marchés des hydrocarbures", a-t-il souligné.

S’agissant de la situation de crise qui marque certaines régions du globe, M. Lavrov a salué les efforts déployés par l'Algérie pour résoudre les crises en Libye et au Mali et, de manière globale, dans la région du Sahel, relevant que les analyses et les approches algériennes et russes dans la résolution de ces problèmes sont "proches ou convergentes".