عربي   Français   English

 


  

Lamamra plaide à New York pour un partenariat mondial équilibré 22/04/2016



Le ministre d'Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la coopération internationale a plaidé jeudi à New York pour un partenariat mondial équilibré qui doit être orienté au bénéfice des pays en développement.

"L'Algérie s'est réjouie de voir l'agenda 2030 sur les ODD relancer le débat sur la mise en place d'un partenariat mondial revitalisé pour le développement" , a déclare le ministre au cours d’un débat de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU sur la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) Il a soutenu que cet objectif ambitieux "se doit d être équilibré et orienté au bénéfice des pays en développement".

En expliquant la vision de l'Algérie de ce partenariat projeté, le ministre a indiqué qu’il ne pouvait se concevoir "qu'a travers une reforme de la gouvernance économique mondiale pour permettre aux pays en développement de participer au processus de prise de décision et de créer les conditions qui favorisent le droit au développement".
Bien qu'il s'inscrive dans le prolongement des OMD (les objectifs du millénaire pour le développement), le programme des ODD est un plan d’action ambitieux qui vise à transformer le monde à l'horizon 2030, a ût- il relevé.

Ce programme a le mérite d’avoir réussi à mobiliser la communauté internationale autour de la problématique de la lutte contre la pauvreté, a enchaîné le ministre, en soulignant la participation ½ active et créative » de l’Algérie dans le processus d’élaboration de cet agenda M. Lamamra a ajouté que l’Algérie compte persévérer dans son action pour la réalisation des 17 ODD comme cela a été le cas pour les OMD dans lesquels elle a réalisé des avancées remarquables reflétées par l’atteinte quasi-totale de tous ces objectifs.

 "Ces objectifs sont devenus au fil du temps un cadre directeur du développement national qui est tendu vers la réalisation du programme du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika", a-t-il souligné

Au titre de son action à l’international, l’Algérie compte poursuivre ses efforts de solidarité aussi bien dans le cadre du Nepad qu’au titre de sa politique de coopération sud-sud.
Dans cette perspective, l’Algérie continuera à apporter son aide et assistance aux pays pauvres et aux pays les moins avancés, notamment les pays africains où les dangers de la faim, de la sécheresse et de la malnutrition continuent de peser sur la vie des populations, a-t-il dit.

Le ministre a lancé un appel aux pays développés pour honorer leurs engagements internationaux en matière d’aide publique au développement afin de permettre aux pays nécessiteux, ne disposant pas de financement nécessaires, de parvenir à réaliser les objectifs du développement durable.

"L'esprit de solidarité et d’entraide se doit de primer à l’échelle régionale et internationale pour que l’ambition de transformer positivement le monde soit a notre portée à l'horizon 2030", a conclu M. Lamamra.