عربي   Français   English

 


  

La médiation a contribué à la prévention des conflits en Afrique 22/04/2016





Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a indiqué jeudi à New York que la médiation a contribué à la prévention des conflits en Afrique et à la consolidation de l’architecture de paix dans le continent.

S'exprimant au cours d'une table ronde sur la paix et la sécurité en Afrique, organisée à l'occasion de la tenue d’un forum de haut niveau sur le continent, M. Lamamra a souligné que le panel des sages de l'Union africaine a réussi à contenir des situations de crise qui allaient se transformer en conflits ouverts.

La médiation comme action préventive et instrument traditionnel de gestion des conflits en Afrique tend à se développer dans tout le continent grâce au réseau des sages que l'UA a lancé, a-t-il ajouté au cours de ce Forum organisé par la Suède et le Bureau du conseiller spécial pour l’Afrique au niveau des Nations Unies.

"L'Afrique est un continent qui bouge et qui assume ses responsabilités", a indiqué le ministre qui a relevé toutefois la nécessite de faire une évaluation des actions de prévention des conflits du continent.

Certains instruments de l’architecture de la paix et de la sécurité doivent être perfectionnés, selon lui.

Dans son intervention au cours de cette table ronde, le ministre est revenu sur le soutien apporté par l'ONU à l'architecture de paix en Afrique qui a bénéficié du financement des Nations Unies.

Deux tiers des budgets alloués par l'ONU aux opérations de maintien de la paix sont destinés à l'Afrique, a noté le ministre qui a tenu à préciser que ces financements ne signifient pas que l'Afrique n'avait pas pris en charge ses impératifs de sécurité.

L'ONU a également aidé l'Afrique à former les effectifs chargés de la conduite des opérations politico-militaires très complexes dans les cas des conflits ouverts.

Résumant les actions de l'Union Africaine en matière de paix, M. Lamamra a indiqué que l'objectif était de parvenir à faire taire les armes d’ici a 2020 conformément à la déclaration solennelle des chefs d’Etats africains lors du cinquantenaire de la création de l’Union Africaine.

"Les efforts entrepris pour le sud de soudan et la région des grands lacs permettent La médiation a contribué à la prévention des conflits en Afrique (Lamamra)d’indiquer que les résultats sont possibles", a-t-il conclu.