عربي   Français   English

 


  

Refus de visa au journaliste du Monde : Ce journal a porté atteinte aux institutions du pays (Sellal) 10/04/2016

 

 

 

 

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a affirmé dimanche que la décision de refus du visa à un journaliste du quotidien français Le Monde a été prise, parce que ce journal s'est permis de "porter atteinte à l'honneur et au prestige des l'une des plus importantes institutions du pays".

"La décision a été prise tout simplement parce que ce journal (Le Monde) respecté et respectable, s'est permis de porter atteinte à l'honneur et au prestige des l'une des plus importantes institutions du pays, gratuitement, puisque l'information était fausse et non fondée", a précisé M. Sella en réponse à une question sur le refus d'octroyer le visa d'entrée à un journaliste du Monde.

"On a porté atteinte à un symbole de ce pays, au Président de ce pays, connu pour avoir été tout jeune un des plus grands combattants pour l'indépendance du pays", a indiqué M. Sellal lors d'une conférence de presse conjointement animée avec son homologue français Manuel Valls, au terme des travaux de la 3ème session du comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français (CIHN).

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, avait convoqué, mercredi dernier, l'ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emie pour protester de manière énergique, suite à la campagne de presse, hostile à l'Algérie et à ses institutions, menée en France dans différents médias et à travers d'autres activités publiques.

M. Lamamra "a fait valoir le fait que ladite campagne malveillante et fallacieuse -que l'invocation de la liberté de la presse ne saurait aucunement justifier- a atteint son paroxysme avec des manipulations diffamatoires délibérément dirigées contre l'institution présidentielle".