عربي   Français   English

 


  

L'Algérie considère la résolution 1860 du Conseil de sécurité sur Ghaza "en deçà" des attentes de la communauté internationale 10/01/2009

 

L'Algérie considère la résolution 1860 du Conseil de sécurité sur Ghaza "en deçà" des attentes de la communauté internationale 


L'Algérie considère que l'adoption par le Conseil de sécurité, deux semaines après le début de l'agression israélienne sur Ghaza, de la résolution 1860 appelant à un cessez-le-feu immédiat et à l'ouverture de corridors humanitaires, est "un pas qui reste en deçà des attentes de la communauté internationale, qui exige l'arrêt total de l'agression et le retrait des troupes militaires israéliennes", relève-t-on samedi à Alger. 

L'Algérie considère que cette résolution, si elle n'est pas suivie d'une mise en oeuvre sur le terrain, avec des mesures concrètes et contraignantes pour Israël, "demeurera sans conséquence sur le cours des évènements". 

Elle rappelle également que la levée immédiate du blocus demeure une exigence de la communauté internationale. 

L'Algérie qui s'incline devant la mémoire des victimes de la barbarie israélienne, réitère sa "ferme condamnation de cette agression contre le peuple palestinien" et "interpelle la communauté internationale sur l'extrême gravité de la situation humanitaire qui prévaut à Ghaza et de l'urgence qu'il y a à répondre aux besoins pressants de la population et sa protection", ajoute-t-on. 

Elle appelle la communauté internationale à exercer les pressions nécessaires pour amener Israël à se conformer au droit international et au droit humanitaire. 

Elle estime aussi qu'il ne peut y avoir de paix juste et durable dans la région sans la satisfaction des droits nationaux inaliénables du peuple palestinien qui passe par le retrait inconditionnel d'Israël de tous les territoires occupés en 1967 et l'édification de l'Etat palestinien indépendant avec El Qods pour capitale. 

L'Algérie lance un appel pressant aux frères palestiniens pour qu'ils "transcendent leurs divergences et fassent prévaloir l'intérêt national sur toute autre considération car seule l'unité des rangs permettra la réalisation des objectifs nationaux et légitimes du peuple palestinien", conclut-on.