عربي   Français   English

 


  

Lutte anti-terroriste: l'Algérie plaide pour la continuité des efforts consentis à l'échelle mondiale 19/01/2016



 

 
 
L'importance de continuer les efforts consentis à l'échelle mondiale pour combattre la montée du phénomène de radicalisation et de l'extrémisme violent, a été soulignée mardi à Alger par le représentant du ministère des Affaires étrangères, Mourad Adjabi.  

"L'Algérie mesure l'importance des efforts qui doivent continuer d'être consentis inlassablement à l'échelle mondiale pour mieux combattre et s'adapter aux formes et moyens sans cesse changeants du terrorisme, notamment avec la montée du phénomène de radicalisation et d'extrémisme violent", a déclaré M. Adjabi. 

Il s'exprimait à l'ouverture des travaux de l'atelier national sur "l'enquête et la poursuite d'affaires terroristes, en lien avec la menace de combattants terroristes étrangers", organisé par l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères et le l'ambassade du Japon à Alger.  

Dans sa lutte contre le terrorisme, "l'Algérie a mis en oeuvre une profonde et multidimensionnelle politique de dé-radicalisation qui s'avère plus que jamais indispensable", a notamment affirmé M. Adjabi. 

Dans ce contexte, le représentant du ministère, a indiqué que le terrorisme continue de constituer une préoccupation pour l'Algérie et représente "un défi majeur à la paix et à la sécurité internationales". 

Dotée d'une grande expérience anti-terroriste, M. Adjabi a estimé que "l'Algérie dispose d'une meilleure connaissance de la nature transnationale", ainsi le combat efficace contre le fléau d'extrémisme violent et de radicalisation, a-t-il indiqué, s'appuie nécessairement sur les réformes et la concrétisation de l'aspect idéologique.  

"Nous sommes convaincus en Algérie que les idées vitales doivent prendre la forme de profondes réformes politiques, économiques, sociales et environnementales, aussi bien au plan national qu'international pour combattre une idée efficacement", a soutenu le même responsable. 

Au plan international, pour M. Adjabi, "des réformes doivent être entreprises tant pour démocratiser les relations internationales au sein du Conseil de Sécurité que pour réaliser le développement et l'égalité sans lesquels il serait vain de vouloir concrétiser la paix, la sécurité et la stabilité internationales". 

Cet atelier qui s'étale sur trois jours revêt une très grande importance à la fois une nouvelle illustration des excellentes relations de coopération entre l'Algérie et l'UNODC mais aussi une confirmation de l'intérêt et de l'engagement de l'Algérie en matière de lutte contre le terrorisme. 

Plusieurs thèmes seront traités et débattus par des experts algériens et étrangers lors de ces assises, notamment la coopération internationale et le cadre juridique international relatif à la lutte contre le terrorisme visant au renforcement de la législation de sécurité, ont indiqué les organisateurs.