عربي   Français   English

 


  

Le groupe 3A au Conseil de sécurité doit être un grand défenseur de la cause palestinienne 22/12/2015

 

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a appelé mardi à Oran les pays africains membres non permanents au Conseil de sécurité de l’ONU (3A) à être les plus grands défenseurs de la cause palestinienne.

Dans une allocution prononcée à la clôture des travaux du 3ème séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, il a appelé les trois pays africains membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies à être "les plus grands défenseurs de la question palestinienne et de tous les peuples souffrant des affres de la colonisation, de la violence terroriste et du crime organisé transfrontalier".

"L’Afrique a une histoire riche en réalisations, en valeurs et en principes immuables mises au service de l’humanité", a souligné le chef de la diplomatie algérienne, tout en estimant que "l’Afrique est capable aujourd’hui de régler seule ses problèmes et de contribuer à la solution d’autres questions extra-africaines".

M. Lamamra a, en outre, considéré que "l’Afrique est en mesure de prendre des décisions répondant à nos principes, à nos attentes et à nos objectifs".

Dans ce sens, il a renouvelé son appel aux trois pays membres non permanents du Conseil de sécurité "à prioriser le traitement des questions africaines", et "à oeuvrer dans le sens de l’approfondissement des voies de la paix et de la sécurité en Afrique".

Le 3ème séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique a été couronné par l’adoption de recommandations en présence de plusieurs ministres africains des affaires étrangères, d’experts et de représentants d’institutions africaines et onusiennes, de l’Union européenne, du Venezuela, de l’Uruguay en plus du diplomate algérien et président du Groupe des sages de l’UA, Lakhdar Brahimi.