عربي   Français   English

 


  

Messahel appelle la communauté internationale à soutenir et accompagner le gouvernement libyen une fois formé 01/12/2015



Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel a exprimé la disponibilité de l'Algérie à soutenir les nouvelles institutions libyennes dès leur installation appelant la communauté internationale à faire de même et à soutenir le nouveau gouvernement libyen dans l'édification de l'Etat de Libye.

M. Messahel qui a présidé la 7ème réunion ministérielle ordinaire des pays voisins de la Libye a estimé que la responsabilité incombait à la communauté internationale d"'accompagner le gouvernement libyen, une fois formé, dans l'édification
de l'Etat de Libye et le rétablissement de la confiance entre toutes les composantes de la société libyenne".

Il a affirmé que "l'Algérie ne ménagera aucun effort pour soutenir les nouvelles institutions libyennes comme elle l'a toujours fait dans les limites de ses capacités" soulignant qu"'elle continuera à soutenir les efforts du représentant spécial de l'ONU pour l'édification d'une nouvelle Libye sécurisée, stable et sereine en faveur de la stabilité de la région".

"Privilégier le dialogue, la concertation et la solution politique en vue de parvenir à une solution pacifique mettra un terme aux peines que le peuple libyen endure depuis des années, a estimé M. Messahel rappelant les appels lancés par les pays voisins de la Libye aux antagonistes libyens lors de la réunion de N'djamena en juin dernier à dépasser leurs différends et à faire prévaloir l'intérêt suprême du pays à travers l'adoption d'un accord politique et la formation d'un gouvernement d'union national".

La réunion s'est poursuivie l'après-midi à huis-clos avec la participation de l'ensemble des pays voisins de la Libye (Algérie, Egypte, Soudan, Niger, Tchad et Tunisie), en plus de l'Union africaine, de la Ligue arabe et de l'Union européenne.