عربي   Français   English

 


  

Le Groupe des 77+1 "fier" de la position de l’Afrique et du rôle "déterminant" de l’Algérie 13/12/2009

 

Le Groupe des 77+1 "fier" de la position de l’Afrique et du rôle "déterminant" de l’Algérie 


Le Groupe des 77+1 (la Chine) s’est dit "fier" de la position africaine et de l’Algérie dont le rôle demeure "déterminant", a affirmé, samedi à Copenhague, le Président de ce groupe, le Soudanais Ibrahim Mirghani Ibrahim. 

"Le G77+1 est fier de l’Afrique, notamment de l’Algérie dont le rôle demeure déterminant quant à la cohésion de la position du continent concernant la question des changements climatiques", a indiqué à l'APS M. Ibrahim en marge de la réunion du groupe africain des négociateurs à Copenhague où se tient la conférence sur le changement climatique. 

"J’adresse notamment mes félicitions au Président de la République algérienne, M. Abdelaziz BOUTEFLIKA, pour tout ce que fait la délégation de son pays en faveur de l’Afrique à l’occasion de ces négociations de Copenhague", a encore souligné M. Ibrahim. 

Il a également félicité l’Afrique pour sa vision "claire, lucide et juste" sur les questions se rapportant au climat, la désertification et le développement du continent, a-t-il ajouté. 

Soulignant que le G77+1 comprend 134 pays représentants 80% de la population mondiale, il a demandé que les pays développés et industrialisés respectent leurs engagements dans le cadre du protocole de Kyoto et l’accord de Bali, à savoir la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’aide financière et l’assistance technologique aux pays moins avancés ainsi que la lutte contre la pauvreté. 

Dans le même sillage, il a relevé qu’aucun objectif, fixé par les pays développés, n’a été atteint, citant en premier lieu les objectifs du millénaire (OMD). "A l’exception des pays scandinaves, les autres pays n’ont pas tenu leurs engagements", a-t-il regretté. 

La position de l'Afrique a été renforcée à Alger et consolidée à Copenhague, a indiqué samedi à Copenhague (Danemark), le ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme, M. Cherif Rahmani. 

"La position de l'Afrique a été renforcée en novembre 2008 à l'occasion de la réunion à Alger des ministres de l'Environnement puis à Nairobi et Addis Abeba (sommet de l'Union africaine) et se trouve actuellement améliorée à Copenhague", a affirmé M. Rahmani lors de la réunion du groupe africain des négociateurs à la 15e Conférence sur le changement climatique à Copenhague, qui se tient sous l'égide des Nations unies. 

"Nous avons eu, depuis une semaine, des séances de travail et des entretiens avec les chefs de délégations ainsi que des ministres de l'Environnement, notamment ceux de la Chine et de l'Inde, de même que les institutions financières et internationales dans le but de consolider la position de l'Afrique", a ajouté le ministre.